L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Sans sucres ajoutés mais avec des édulcorants? Totalement illégal!

08 mars 2018

08 mars 2018
La mention "sans sucres ajoutés" figure sur de nombreux emballages, alors que le produit contient des édulcorants, des jus de fruits ou des ingrédients sucrants. Non seulement le produit apparaît alors plus sain qu'il n'est, mais l'usage de cette allégation est totalement illégal.

A l’occasion de notre récente étude portant sur les allégations nutritionnelles, nous nous sommes penchés sur un échantillon de produits alimentaires (pâtes à tartiner, tablettes de chocolat et biscuits) portant sur leur emballage la mention "sans sucres ajoutés / no sugar added".

Il en ressort qu’un grand nombre de ces produits contiennent des édulcorants, le plus souvent du maltitol ou du steviol glycoside (issu de la stevia).

« Sans sucres ajoutés » devrait signifier « sans ingrédient sucrant » … mais on en est loin !

Ceci est en totale contradiction avec la législation applicable et l’interprétation sans équivoque qui en est faite par le SPF Santé publique. En effet, l’allégation "sans sucres ajoutés" ne peut être apposée sur un produit contenant un autre ingrédient (tel qu’un édulcorant) utilisé pour sa propriété sucrante.

La discussion entamée avec les fabricants porte ses fruits

Sur base de ce constat, nous avons adressé en décembre un courrier officiel à 5 fabricants dont les produits portaient cette allégation illégale : Sweet-switch, Damhert Nutrition, Canderel, Dukan et Boerinneke.

Le résultat de cette démarche ne s’est pas fait attendre puisque Boerineke, Dukan et Damhert Nutrition ont donné leur accord en vue de modifier les emballages de leurs produits. Boerinneke s’est engagé à modifier ses emballages pour septembre 2018, Dukan a promis une adaptation après avoir écoulé son stock conséquent d’emballages et Dahmert promet d'imprimer les emballages modifiés le plus vite possible. Canderel, quant à lui, a contesté nos exigences dans un premier temps, mais a finalement réagi en nous envoyant l’image de leur emballage révisé.

Seul le fabricant Sweet-Switch persiste à contester notre point de vue ainsi que celui du SPF Santé publique. Nous nous voyons donc obligé de déposer plainte auprès des autorités publiques contre ce fabricant dont la pâte à tartiner aux noisettes arbore l’allégation "sans sucre ajouté" mais contient de la stevia.

A quand une vraie solution à la surconsommation de sucre?

Nous persistons à croire que la solution au problème de la surconsommation de sucre n’est pas de remplacer le sucre par des édulcorants (sans remettre en question leur utilité dans le cadre du diabète) ou d'autres ingrédients sucrants. Et certainement pas d'affubler des produits d’allégations illégales qui les font passer pour plus sains qu’ils ne sont en réalité.

La solution réside dans une diminution progressive de la teneur en sucre des produits par les fabricants. De cette manière, chacun pourra s'habituer au goût moins sucré. Quelques fabricants sont actuellement en train de diminuer ces teneurs en sucre dans leurs produits. Un premier dans la bonne direction, dont nous ne pouvons que nous réjouir.



Imprimer Envoyer par e-mail