L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Les colorants « Southampton » interdits chez Albert Heijn

15 septembre 2015
colorants

15 septembre 2015

En 2016, la chaîne de supermarchés Albert Heijn cessera la vente de denrées alimentaires contenant des colorants “Southampton”, des additifs pour lesquels il a été suggéré qu’ils déclenchent une hyperactivité chez l’enfant.  Nous attendons que législateur interdise partout, pour de bon.

Vous souhaitez connaître les risques pour la santé des numéros E dans votre alimentation? 

Albert Heijn a annoncé son intention de cesser en 2016 la vente de denrées alimentaires contenant de colorants “Southampton”, soit six additifs associés en 2007 à un comportement hyperactif chez les enfants par des chercheurs de l’université de Southampton. Il s’agit des colorants E102, E104, E110, E122, E 124 et 129. 

Plus les bienvenus chez Albert Heijn

En 2010, l’Europe a introduit l’obligation d’apposer l’avertissement “Peut influencer négativement les activités ou l’attention des enfants” sur les produits contenant ces colorants. A l’instar de la plupart des autres grandes surfaces, Albert Heijn rejette les Six de Southampton dans les boissons et les denrées de sa marque maison. Maintenant, les fournisseurs de la chaîne de supermarchés ont jusque la fin 2016 pour supprimer ces additifs de leurs produits.

Des pas dans la bonne direction

Depuis que l’influence néfaste des colorants a été mise en lumière, les producteurs ont déjà déployé de nombreux efforts. Lors d’une première étude en 2010, nous avions trouvé les colorants Southampton dans la limonade, les friandises, le chorizo, le pickles, le poulet curry, les œufs de poisson et les sauces. Lors d’une ronde d’inspection suivante en 2014, les colorants avaient en grande partie été interdits, sauf dans les décorations pour pâtisseries, notamment pour les cupcakes. 

Déco pâtissière et pickles problématiques

Suite à cette information d’Albert, nous nous sommes à nouveau rendus dans les supermarchés pour faire le point sur la situation. Qu’avons-nous constaté? Les colorants Southampton ont été remplacés dans de nombreux produits par des solutions alternatives et de nombreux produits contenant les colorants controversés ont disparu de la gamme. Certaines sauces pickles et des décorations pour pâtisseries font malheureusement encore exception à la règle.

Le législateur doit interdire

Nous plaidons donc pour que l’utilisation des colorants Southampton dans l’alimentation soit interdite par le législateur, au lieu de placer simplement des messages dissuasifs sur les emballages. La vigilance reste de mise, car il se peut que les solutions alternatives aussi ne soient pas sans risque pour la santé.



Imprimer Envoyer par e-mail