L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

De la vaisselle dangereuse en fibres de bambou et mélamine est toujours en vente

22 juin 2021

Depuis février 2021, certains produits de vaisselle réutilisable contenant de la fibre de bambou et de la mélamine sont interdits à la vente. Un simple coup de sonde nous a pourtant permis d’en trouver facilement. Ne vous y trompez pas, évitez-les ! Nous avons signalé ces infractions à l’AFSCA.

Très à la mode, la vaisselle « en bambou » rencontre un beau succès chez nous, portée par l’idée qu’elle serait moins toxique et plus écologique que la vaisselle en plastique. Or, ce n’est pas toujours le cas. 

De la vaisselle pour enfant qui libère des composés toxiques

Certains de ces produits contiennent en effet des fibres de bambou combinées à deux substances toxiques : la mélamine (pour maintenir les fibres de bambou entre elles) et le formaldéhyde. Ces substances sont reconnues comme toxiques et peuvent être libérées dans la nourriture en contact dès que l’on porte la vaisselle à des températures dépassant 70°C. Or, c’est ce qui se passe, par exemple, lors d’un simple réchauffement au micro-ondes. 

Et en plus des problèmes potentiels de sécurité, ces produits prétendent parfois à tort qu'ils sont biodégradables et donc écologiques. Or, ce n’est pas le cas, vu qu’ils contiennent également du plastique.

La vente est interdite, mais les contrôles sont difficiles

La Commission européenne a interdit la vente de ces produits en février dernier et la Belgique a posé comme date butoir le 2e trimestre 2021. Désormais, c’est donc à l’AFSCA d’effectuer les contrôles et de réagir aux infractions.

De notre côté, nous avons pratiqué un coup de sonde pour vérifier dans quelle mesure l’interdiction était véritablement respectée et malheureusement, il nous a été très facile de trouver des produits destinés aux bébés et jeunes enfants pourtant interdits. De la vaisselle pour enfant vendue en ligne sur Sebio, Nature & Découverte, fruugo, smallable, ou L’armoire de bébé. Mais également des produits de la marque Lässig ou Ekobo dans des magasins physiques. Nous avons bien sûr immédiatement transmis ces constats à l’AFSCA en lui demandant de renforcer ses contrôles.

Ces deux produits ci-dessous, par exemple, ne devraient plus être en vente.

 

 

Bambou OK, mélamine avec précaution

On sait que les produits contenant une combinaison de fibres de bambou et de mélanine sont à proscrire. Ils sont interdits, mais comme l’a montré notre coup de sonde, certains sont encore en vente. Soyez donc attentif. 

Les produits en bambou recouverts d’une couche de vernis sont, eux autorisés. C’est le cas du produit ci-dessous : la fibre de bois des couverts et des bols est visible et on ne peut pas les confondre avec du plastique. 

 

Les ustensiles de cuisine, assiettes, gobelets… composés à 100 % de mélamine (photo ci-dessous) ne sont pas interdits, mais le risque de contamination des aliments n’est pas exclu. Ils font d’ailleurs l’objet d’un contrôle renforcé et dès que l’AFSCA estime qu’il y a un risque de migration, les produits sont rappelés. 
Ils sont certes moins nocifs, mais nous en déconseillons l’achat. 

 

Si vous avez déjà de tels produits chez vous :

  • Vérifiez qu'il n'y a pas de rappel de produit par l'AFSCA (les rappels datent de 2020, cherchez "bambou" dans le moteur de recherche). Dans ces cas, vous pouvez le retourner au magasin et demander un remboursement. Voici trois exemples de produits rappelés:  set pour enfants, bols et assiettes pour enfants ou mugs
  • Ne les utilisez pas au micro-ondes
  • Ne les utilisez pas pour les boissons chaudes et les plats chauds (pas de risque lors de l'utilisation pour des aliments froids ou tièdes).
  • Lavez-les de préférence à la main. Faites attention aux programmes trop chauds de votre lave-vaisselle.
  • Soyez attentif aux signes d'usure (aspect terne...) et remplacez-les s'ils sont endommagés

Vous vous posez des questions sur l’impact de la migration vers les aliments ?

N’hésitez pas à consulter notre dossier complet à ce sujet. Vous y apprendrez quels sont les risques, les conditions favorisant la migration, les façons de l’éviter, les matériaux les plus sûrs et les produits que nous avons déjà mis en cause.

Vers notre dossier sur les migrations alimentaires