Dossier

Piqûres d'insectes et réactions allergiques

29 mai 2015
piqûres d'insecte

29 mai 2015

En piquant, les insectes injectent dans notre organisme un venin susceptible d’engendrer des gonflements. Outre douleur ou irritation, ces piqures peuvent aussi causer des réactions allergiques graves pour les personnes sensibles. Comment éviter d’être piqué et que faire en cas d’éventuelle réaction allergique ?

Éviter les piqûres d’insectes

  • Les insectes sont attirés par la sueur et l’odeur des crèmes solaires et des parfums. Evitez donc ces odeurs autant que faire se peut.
  • Restez à l’écart des essaims de guêpes et d’abeilles qui se trouvent souvent dans les évidements de troncs d’arbres et entre les tas de bois.
  • En été, évitez de manger des fruits ou de consommer des boissons sucrées en plein air.
  • Ne marchez pas à pieds nus et ne vous couchez pas dans l’herbe.
  • Ne tapez jamais sur les insectes.
  • Ne vous asseyez pas en soirée trop près d’une source de lumière. 

Traiter les piqûres

  • En cas de piqûre, retirez prudemment le dard à l’aide d’une pince à épiler (les guêpes perdent en général leur dard lorsqu’elles piquent).
  • Nettoyez la plaie au moyen d’un désinfectant non irritant pour prévenir toute infection.
  • Refroidissez l’endroit de la piqûre afin de réduire le gonflement et la douleur.
  • Si une personne victime d’une piqûre se sent mal, appelez un médecin. 

Allergique aux piqûres d’abeilles

Si vous êtes allergique aux piqûres de guêpes ou d’abeilles, l’endroit de la piqûre deviendra de plus en plus rouge et gros. Ce gonflement peut perdurer pendant un ou deux jours. Une piqûre peut s’avérer très dangereuse lorsque le venin se répand directement du dard dans les vaisseaux sanguins. La réaction allergique qui s’en suit, entraîne un empoisonnement du sang provoquant des vomissements, de la diarrhée, des allergies nasales et cutanées ou de l’asthme. Ces réactions allergiques sont très graves. Dès les premiers symptômes, réclamez l’aide d’un spécialiste.

Piqûres pouvant provoquer la mort

Si une personne est piquée dans la bouche ou la gorge, elle risque de s’étouffer. De même, si la victime d’une piqûre y est allergique, elle court un risque. Vu la dilatation massive des vaisseaux en réaction à l’allergie, sa tension va chuter, ralentissant ainsi le flux sanguin dans l’organisme. La victime est alors prise de vertige. Sa peau chauffe et rougit. Elle vient à manquer d’oxygène et peut, de ce fait, voir des taches. Elle peut s’angoisser, présenter un pouls anormalement bas et se sentir faible. On parle alors de choc anaphylactique.

Que faire face à de telles réactions ?

  • Demandez l’aide d’un spécialiste.
  • Maintenez le contact avec la victime : parlez-lui et incitez-la à vous répondre.
  • Empêchez-la d’effectuer le moindre effort physique.
  • Ne lui donnez rien à manger, ni à boire.
  • Veillez à ce qu’elle ne prenne pas froid en la maintenant au chaud.

Imprimer Envoyer par e-mail