L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Vertiges

10 octobre 2014
vertiges

10 octobre 2014

Lorsque tout se met soudain à tourner autour de vous, c’est souvent sans gravité. Mais les vertiges peuvent parfois être la conséquence d’une affection plus grave. Prêtez donc attention à l’évolution des symptômes.

Quelque 40% des adultes ont déjà été victimes de vertiges au moins une fois dans leur vie. Le problème c’est que de nombreuses personnes utilisent ce terme pour décrire différents symptômes, par exemple la tête qui « tourne » ou les étourdissements, mais parfois aussi la difficulté à rester debout, les nausées, la confusion, les problèmes de coordination, etc. Il est donc souvent difficile pour un médecin de poser le bon diagnostic.
On parle de vertiges rotatoires lorsque vous avez la sensation que tout tourne autour de vous. Ils sont provoqués par un dysfonctionnement du système vestibulaire ou centre de l’équilibre, situé dans l’oreille interne. Celui-ci communique au cerveau par le biais du nerf vestibulaire les informations indispensables pour assurer l’équilibre. Quand le dysfonctionnement se situe dans le centre de l’équilibre même, on parle de vertiges rotatoires périphériques. Il peut alors s’agir de vertiges rotatoires physiologiques, de vertiges positionnels, de la maladie de Ménière ou d’une inflammation du nerf vestibulaire. Si la cause se situe sur le trajet qui va des structures nerveuses au cerveau, on parle de vertiges rotatoires centraux. Cette forme est plus grave, mais plus rare. Elle peut être provoquée par certaines crises de migraines, une attaque, une tumeur sur le nerf vestibulaire, une sclérose en plaques ou d’autres troubles du système nerveux central.

 

Le centre de l’équilibre, se situe dans l’oreille interne. Son rôle essentiel est de renseigner le cerveau sur la position du corps. Il se compose d’un vestibule et de trois canaux semi-circulaires orientés verticalement et remplis de fluide.

 

Les vertiges peuvent en outre être un signe de migraines, d’épilepsie partielle ou de troubles de l’anxiété. Ils peuvent également annoncer une syncope, la sensation que vous avez lorsque vous allez vous évanouir. En cas de syncope vasovagale, certains facteurs provoquent les vertiges, comme une pièce chaude, des émotions intenses, des expériences désagréables, une douleur aiguë, etc. D’autres causes possibles sont des problèmes cardiaques, une baisse soudaine de la tension artérielle, la miction chez les hommes ou une violente quinte de toux. Chez les seniors souffrant de vertiges, il s’agit souvent d’une sensation subjective d’instabilité, qui va de pair avec la peur de tomber.


Imprimer Envoyer par e-mail