L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA

2019


Introduction

Vous voulez connaître l'utilité d’un médicament ?

Les 7100 médicaments disponibles sur le marché belge ne sont pas aussi utiles les uns que les autres. Notre équipe de pharmaciens et de médecins a donc développé une banque de données où on peut trouver simplement la valeur de quelque 6300 médicaments. Sur base de sources scientifiques, ils ont épinglé chacun de ces produits comme étant utile, d’une utilité limitée, d’une utilité contestable ou à déconseiller. 

D’utile et d’une utilité limitée…

Selon notre équipe de pharmaciens et de médecins, 86% des médicaments évalués sont efficaces et suffisamment sûrs. La majorité des médicaments a donc reçu le label utile (54%) ou d’utilité limitée (32%).

…à d’un usage contestable ou à déconseiller

L’équipe se pose en revanche de sérieuses questions sur 13% des médicaments évalués. Pour 706 produits (11%), il y a de grands doutes quant à leur efficacité et/ou leur sécurité. Par ailleurs, 133 médicaments (2%) sont totalement déconseillés: leurs inconvénients l’emportant sur leurs avantages, ils doivent être retirés du marché!

Parmi les quelque 1000 médicaments évalués disponibles sans ordonnance, 34% sont d’utilité contestable et 6% doivent tout simplement disparaître du marché.

Parmi les produits d'utilité contestable figurent pas mal de médicaments à base de plantes et de médicaments homéopathiques. C'est dû au fait que les exigences actuelles auxquelles ces produits doivent satisfaire pour pouvoir être mis sur le marché sont beaucoup moins sévères que pour les médicaments classiques, surtout au niveau de l'efficacité. Vous en lirez plus à ce sujet dans notre dossier sur l'homéopathie et les produits à base de plantes

Parmi les 60 médicaments ordinaires à base de plantes, 59% sont "d'utilité contestable" et 18% "à déconseiller".

 Médicaments ordinaires à base de plantes (60)

Parmi les 32 médicaments traditionnels à base de plantes, 97% sont "d'utilité contestable" et 3% doivent disparaître du marché.

dicaments traditionnels à base de plantes (32)

Médicaments homéopathiques avec indication (55)

Parmi les 55 médicaments homéopathiques avec indication, 84% sont "d'utilité contestable" et 16% "à déconseiller".

Temps d’agir

Tous les médicaments doivent répondre aux mêmes normes en matière d'efficacité, sécurité et qualité avant de pouvoir être mis sur le marché. Cela signifie notamment que les règles pour les médicaments à base de plantes et homéopathiques doivent être renforcées. Pour les produits d'utilité contestable qui sont déjà sur le marché, une réévaluation est de mise.  

Certains produits que nous déconseillions par le passé, comme Ketek, Protelos, Locabiotal, Medichrom et Longbalsem ne sont heureusement plus disponibles en pharmacie. C'est une bonne chose. Il reste toutefois selon nous beaucoup de produits qui n'ont pas leur place dans les rayons, comme d'autres sirops antitussifs composés de plusieurs substances actives et pour lesquels l'AFPMS avait préparé un plan d'action début 2012.