News

Mauvaise note pour près de 900 médicaments

25 mars 2016
mauvaise note

25 mars 2016

En 2014, vous pouviez vérifier dans notre banque de données médicaments l’utilité de 4000 médicaments et, depuis, nous en avons encore ajouté 2500. Malheureusement, pas mal sont encore d’un usage douteux: il plane de sérieux doutes sur l’efficacité et la sûreté de 11% d’entre eux et 2% sont à déconseiller.

Vous voulez connaître l'utilité d’un médicament ?

Les 7250 médicaments disponibles sur le marché belge ne sont pas aussi utiles les uns que les autres. Notre équipe de pharmaciens et de médecins a donc développé une banque de données où on peut trouver simplement la valeur de quelque 6500 médicaments. Sur base de sources scientifiques, ils ont épinglé chacun de ces produits comme étant utile, d’une utilité limitée, d’un usage contestable ou à déconseiller. 

D’utile et d’une utilité limitée…

Selon notre équipe de pharmaciens et de médecins, 86% des médicaments évalués sont efficaces et suffisamment sûrs. La majorité des médicaments a donc reçu le label utile (54%) ou d’un usage limité (32%).

…à d’un usage contestable ou à déconseiller

L’équipe se pose de sérieuses questions sur 13% des médicaments évalués. L’efficacité et/ou la sûreté de 742 produits (11%) sont hautement sujettes à caution. Par ailleurs, elle déconseille l’utilisation de pas moins de 139 médicaments (2%) : leurs inconvénients l’emportant sur leurs avantages, ils doivent être retirés du marché!

Parmi les 1070 médicaments évalués disponibles sans ordonnance, 33% sont d’un usage contestable et 7% doivent tout simplement disparaître du marché. Ainsi, chaque soir, les téléspectateurs belges sont inondés de publicités pour des produits qui sont souvent d’une efficacité douteuse. 

Temps d’agir

Il y a deux ans, nous avions remis à l’Agence Fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) la liste complète des médicaments à déconseiller. Très récemment, le comité de pharmacovigilance de l’Agence européenne des médicaments a recommandé de retirer du marché le Locabiotal, que nous conseillions dès 2014 de retirer du marché. Une bonne chose! Reste à voir la décision finale qui sera prise à ce sujet.

De même, d'autres produits que nous déconseillions alors ne sont plus disponibles en pharmacie: le laxatif Softene, la lotion Azaron contre les démangeaisons dues aux piqûres d'insectes, tout comme les sirops antitussifs composés Saintbois et Nortussine. Il y a, selon nous, encore pas mal de médicaments qui ne méritent pas leur place en rayon, tels que d'autres sirops antitussifs composés de plusieurs substances actives et pour lesquels l'AFPMS avait préparé un plan d'action début 2012. 

Imprimer Envoyer par e-mail