A.Vogel Collyre

25 mars 2020 Déconseillé
25 mars 2020 Déconseillé

[Mise à jour: 18 juillet 2022]

Croyez-vous que les gouttes oculaires A.Vogel constituent un remède efficace contre les yeux secs ? À en juger par la notice d'instruction, cela semble effectivement être le cas, mais nous ne recommandons pas ce produit.

L’A. Vogel collyre est commercialisé comme dispositif médical.

Les substances actives sont l’Euphrasia officinalis et l’acide hyaluronique (1 mg/ml). 

Selon la firme, ce produit est indiqué pour le maintien d’une quantité suffisante de larmes et pour l’humidification des yeux secs, fatigués ou rouges, par exemple à la suite du temps passé devant un écran, à cause du chauffage ou de l’air conditionné, du vieillissement ou du port de lentilles de contact. 

Prix indicatif

A. Vogel collyre compte-gouttes 10 ml : 11,09 € 

Notre avis

Pourquoi déconseillons-nous A. Vogel collyre ?

Des gouttes oculaires hydratantes peuvent réduire les problèmes liés à la sécheresse des yeux, comme une sensation de brûlure ou d’abrasion. Elles agissent complémentairement avec le liquide lacrymal naturel, mais ne suppriment pas la cause. 

Les gouttes oculaires A.Vogel sont une préparation qui contient, en plus de l'acide hyaluronique, une concentration non précisée d'Euphrasia officinalis (euphraise, remède à base de plantes). Aucune étude ne soutient l'utilité et la sécurité des gouttes oculaires A. Vogel dans le traitement symptomatique de la sécheresse oculaire. En outre, pour Euphrasia uniquement, il n'existe aucune étude convaincante disponible démontrant son effet. C'était également la conclusion d'une évaluation qui avait déjà été réalisée en 2011 pour le compte de l'Agence européenne des médicaments (EMA). Selon la même recherche, les données sont insuffisantes pour tirer des conclusions sur sa sécurité. L’utilisation thérapeutique d’Euphrasia n’est donc pas fondée. De plus, sa présence augmente le risque de réactions allergiques.

Nous déconseillons les associations de plusieurs composants dont l'efficacité et la sécurité en tant que préparation combinée n'ont pas été étudiées et qui, en raison de cette composition, peuvent présenter un risque plus élevé d'effets secondaires ou de réactions allergiques.

S’agit-il bien d’un dispositif médical ?

Nous estimons que l’A. Vogel collyre peut très bien être commercialisé en tant que dispositif médical. En effet, son action est essentiellement mécanique : il vient en complément du film naturel constitué par les larmes, sans influencer les processus en jeu dans les yeux et le corps. 

Les gouttes oculaires hydratantes peuvent avoir aussi bien le statut de médicament que celui de dispositif médical, en fonction de l’indication et du mécanisme principal d’action.

Dans ce cas-ci, le produit ressemble fortement à un médicament: son emballage porte une indication médicale et il contient un document ressemblant à une notice.
Les firmes apprécient très vivement le statut de dispositif médical, qui leur évite de devoir satisfaire aux réglementations bien plus sévères sur les médicaments, et qui leur permet notamment de commercialiser leur produit bien plus simplement et plus rapidement qu’un médicament. 

Une fois qu'un produit est sur le marché, il n’est pas facile d’effectuer le suivi des effets secondaires, surtout pour les produits sans ordonnance. Sur ce point, les règles sont plus strictes pour les médicaments que pour les dispositifs médicaux. 

Y a-t-il des règles particulières d’utilisation ? 

Le produit ne contient pas de conservateurs et, après avoir été ouvert, il ne peut pas être conservé plus de trois mois, à une température inférieure à 25°C.

Le contact entre le compte-gouttes et l’œil est à éviter.

Le collyre ne peut pas être administré plus de trois jours consécutifs.  

S’il n’y a pas d’amélioration au bout de trois jours, si les symptômes s’aggravent ou si les yeux deviennent enflammés, il faut consulter un médecin. 

La notice d’instruction précise que le produit doit être tenu hors de portée des enfants.

Existe-t-il une alternative ?

Selon nous, d’autres médicaments et dospisitifs médicaux commercialisés constituent un meilleur choix. Il existe différentes gouttes oculaires hydratantes de composition variée. Il n’est pas certain que leur composition change fondamentalement leur efficacité. 

L’effet positif ou négatif d’un même produit peut varier fortement de patient à patient. En cas d’échec, testez d’autres larmes artificielles. Et, si les symptômes s’aggravent et que vos yeux sont irrités, essayez un collyre avec un autre conservateur ou éventuellement sans conservateur du tout. 

Sachez également que le prix et la durée de conservation des différents produits peuvent varier considérablement. 

Nos actions

Nous avons contacté la firme pour lui demander des études attestant de l’efficacité et de la sécurité du produit. Aucune étude ne nous a été transmise.