L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA

Infacol

25 septembre 2019 Utilité contestable
Infacol
25 septembre 2019 Utilité contestable

A en croire la notice d’instruction de l’Infacol, voilà un bon remède contre les coliques chez les bébés. Mais nous avons des doutes sur son efficacité. 

L’Infacol est commercialisé comme dispositif médical.

Sa substance active est le siméticone 40 mg/ml.

Selon la firme, l’Infacol est indiqué pour le traitement des coliques chez les bébés. 

Prix indicatif

Infacol 50 ml suspension orale : 8,39 €

Notre avis

Pourquoi jugeons-nous l’utilité de l’Infacol contestable ?

Selon la notice d’instruction, son composant actif, le siméticone, permet que les petites bulles d’air se réunissent en une grande bulle d’air qui peut s’échapper plus facilement par éructation ou par flatulence. Mais l’efficacité du siméticone est sujette à caution. On ne trouve dans la littérature que peu ou pas d’évidence indiquant que le siméticone serait plus efficace qu’un placebo contre les coliques.

Les effets secondaires possibles sont de la diarrhée, des vomissements et des éructations.

S’agit-il bien d’un dispositif médical ?

Nous pensons qu'Infacol peut être vendu en tant que dispositif médical. En effet, le siméticone est une substance inerte: il n’y a pas d’interaction pharmacologique avec l’organisme, la substance n’est pas absorbée dans les intestins et elle est évacuée dans les selles sous une forme inchangée.

Cependant, le produit a toutes les apparences d’un médicament: il est ingéré par la bouche, son emballage contient une indication médicale (crampes d'estomac et intestinales) et  un papier qui ressemble à une notice.

Y a-t-il des règles d’utilisation particulières?

Le mode d’emploi indique que le produit peut être administré dès la naissance et qu’il n’y a pas de limite de temps à son utilisation.

Le produit contient deux excipients (hydroxybenzoate de méthyle et l'hydroxybenzoate de propyle) qui peuvent provoquer des réactions allergiques.

Existe-t-il une alternative ?

Il est difficile de savoir si un bébé a effectivement des coliques, ou bien autre chose. Consultez un médecin si vous êtes inquiet ou si l’enfant présente d’autres symptômes comme des vomissements, de la fièvre, des troubles de la croissance, des réactions cutanées. Si vous allaitez, vous pouvez essayer de changer votre manière de procéder, pour que l’enfant aspire moins d’air. Autrement, vous pouvez envisager de changer de produit laitier.

Nos actions

Nous avons écrit à la firme pour l’interroger sur l’efficacité du produit. Nous n’avons reçu que deux études plutôt dépassées (de 1974 et 1988).