Dossier

L’ergonomie au travail

26 août 2022

Les affections musculaires et articulaires constituent la plus importante maladie professionnelle en Europe. Vous souffrez également de douleurs au cou ou au dos, et vous envisagez d'acheter du mobilier adapté ? Avant de dépenser beaucoup d'argent, essayez de suivre ces conseils gratuits pour aménager votre bureau (à domicile).

Un employé de bureau sur deux souffre de douleurs

Les employés de bureau souffrant de douleurs musculaires ou articulaires ont trop tendance à penser que leur problème est dû à une posture « incorrecte » et qu'il peut être rapidement résolu en adaptant le poste de travail. Et le marché du mobilier de bureau ergonomique spécialisé joue habilement cette carte. Mais les avantages des sièges ballons, des sièges ergonomiques, des bureaux assis-debout et des souris et claviers adaptés sont-ils vraiment avérés ?

De plus en plus de douleurs

Les troubles musculaires et articulaires comme les douleurs lombaires, cervicales et à l'épaule, le syndrome du canal carpien, le tennis elbow, les douleurs à la main ou au poignet sont en augmentation ces dernières années. En 2018, un quart des Belges de plus de 14 ans indiquait avoir souffert l’année écoulée de douleurs lombaires, l’affection chronique la plus fréquemment rapportée dans notre pays. Les douleurs cervicales figurent également dans le top 10 des affections chroniques, avec quelque 15 %.

Lorsque ces affections sont largement déclenchées ou aggravées par le travail ou l'environnement professionnel, on parle de troubles musculaires et articulaires liés au travail. Le terme « repetitive strain injury (RSI) » est également parfois utilisé, mais il est inadéquat, car la répétition n'est pas toujours la cause de ces problèmes. 

Un grand impact sur la qualité de vie

Ce phénomène est devenu le principal trouble lié au travail en Europe. En 2015, 62 % de la population active de notre pays a déclaré souffrir de troubles musculaires et articulaires. Ceux-ci étaient plus fréquents chez les femmes et augmentaient avec l'âge. Malheureusement, aucun chiffre spécifique n'est disponible pour les employés de bureau en Belgique.

Ces problèmes ont non seulement un impact énorme sur la qualité de vie, mais entraînent également des absences (de longue durée) au travail et coûtent donc beaucoup d’argent aux entreprises et à la société.

Plan par étapes

Comme il y a rarement une cause unique aux troubles, il n’est pas réaliste de penser qu'il suffit de modifier la posture de travail ou d'acheter du matériel de bureau ergonomique.

1. Adoptez une posture neutre à votre poste de travail. Réglez successivement votre siège, table, écran  et vos périphériques comme la souris et le clavier.
2. Changez régulièrement de posture pendant la journée de travail et faites suffisamment de pauses. Pratiquez éventuellement quelques exercices (d’étirement).
3. Bougez suffisamment pendant votre temps libre aussi. Le mouvement améliore votre circulation sanguine et votre mobilité, et peut prévenir la douleur et l'inconfort. 
4. N'oubliez pas votre contexte professionnel plus large et intervenez si nécessaire. Les facteurs psychosociaux augmentent également le risque de troubles musculaires et articulaires.
5. Limitez le stress au maximum, tant au travail que dans votre vie privée.
6. Si ces mesures ne vous soulagent pas, envisagez d'acheter du matériel ergonomique, comme un siège ou un bureau assis-debout.

Une pause ? Deux minutes d’étirements !

Même avec une posture de travail neutre, il est préférable de prendre régulièrement des pauses. Stimulez votre circulation sanguine et la mobilité de vos muscles et articulations grâce à quelques exercices simples d'étirement. Cela peut contribuer à prévenir l’inconfort et la douleur.

Voici quelques exemples, dont chacun vous prendra moins de dix secondes.

Bien qu'il semble plausible qu'une posture de travail neutre entraîne moins de tensions et donc moins de douleurs, rien ne corrobore ni infirme cette thèse. Il est impossible de prédire si une certaine approche fonctionnera ou non pour vous. Il n'existe pas d'approche toute faite qui soulage tout le monde.

C’est une bonne chose que d’essayer d’adopter une position assise neutre, pour autant que cela puisse se faire moyennant des ajustements simples et peu coûteux. Nous vous expliquons comment régler correctement votre fauteuil en six étapes faciles afin de solliciter le moins possible votre corps.

Cela ne peut pas faire de mal de régler votre bureau ou votre table à la bonne hauteur. Vous n’avez donc pas à investir immédiatement dans un bureau assis-debout. Essayez avant tout de changer suffisamment de position et de vous lever régulièrement.

Ne vous asseyez pas trop près de votre écran et évitez les reflets. Placez votre écran de préférence le plus loin possible de vous et augmentez la taille de la police de caractère. Vous pouvez adapter facilement la hauteur de l’écran avec une pile de livres.

Il n'existe aucune preuve que les souris ou claviers ergonomiques contribuent à réduire ou à prévenir les douleurs. Ce n'est que si vous souffrez de douleurs au cou ou aux épaules que vous pouvez utiliser une souris ergonomique en association avec un repose-poignet.