News

Comment protéger vos données sur internet ?

28 janvier 2021

Quand vous surfez sur internet, vos données peuvent être consultées par toutes sortes d'autres personnes et entreprises, souvent même à votre insu. Voici quelques règles de base à observer pour préserver au maximum votre confidentialité sur internet. Ces trois conseils pratiques vous permettront d'éviter que vos propres données échappent totalement à votre contrôle.

Au quotidien, votre comportement de navigation sur internet est analysé par toutes sortes de traceurs. Ceux-ci enregistrent un grand nombre d’informations personnelles vous concernant : l’appareil que vous utilisez, vos horaires de surf, vos sites préférés, vos loisirs habituels, vos achats récurrents, vos photos publiées... voire le contenu de vos messages si ceux-ci ne sont pas cryptés.

Toutes ces données sont regroupées dans des fichiers, les fameux cookies, qui sont parfois communiqués à des tiers. Ils peuvent ensuite être mélangés à d’autres données pour établir un profil complexe, le vôtre, majoritairement à des fins publicitaires.

Mais tout n’est pas perdu ! Pour vous prémunir de ces pratiques envahissantes, suivez ces trois règles d’or inspirées des recommandations de la National Cybersecurity Alliance, une ONG dédiée à la protection des données personnelles en ligne.

 
1. Réfléchissez avant de "payer" avec vos données

Vos données personnelles ont de la valeur. Protégez-les comme si elles étaient des billets de banque dans votre portefeuille, car c’est exactement ce que vous fournissez aux sociétés qui souhaitent établir votre profil publicitaire sur base de vos habitudes de navigation.

Mieux vaut donc réfléchir avant de distribuer des données sur internet. De la même manière qu’en magasin, vous vous abstenez de mettre la main au portefeuille si un produit vous semble trop cher, évitez de confier vos données à des services qui semblent trop gourmands.

L'utilisation de tel ou tel service, même s'il est jugé "incontournable", n’est pas une fatalité. Comme nous le démontrons régulièrement, il est tout à fait possible d’éviter certaines applications populaires mais indiscrètes. Exemple récent : WhatsApp, à qui vous pouvez préférer Signal, bien plus respectueux de la vie privée.

Inutile aussi de multiplier la création de comptes sur de trop nombreux sites web. Combien d'entre eux utilisez-vous réellement de manière régulière ? Avez-vous supprimé, malgré les nombreuses difficultés pour y parvenir, les comptes que vous n'utilisez plus ? Les données qu'ils contiennent peuvent continuer à être exploitées par des entreprises, comme c'est le cas pour les boîtes e-mail Yahoo restées à l'abandon : contre toute attente, elles peuvent encore fournir des informations personnelles sur vous.

Ne prenez donc pas à la légère la création d'un compte en ligne, où que ce soit. Une fois vos données fournies, qui sait ce qui pourra leur arriver ?

2. Contrôlez l’accès des applis mobiles à vos données

Tout comme une boîte e-mail ou un compte sur le web, vos applications mobiles contiennent des données personnelles, ou permettent d'y accéder. Certaines de ces applis ne se gênent pas pour demander à vous espionner. Sans vergogne, une appli météo peut ainsi exiger de parcourir vos contacts. Ou une appli de retouche photo peut vouloir accéder à la totalité des données de votre appareil. 

Ici aussi, c'est le bon sens qui prime : si le service semble vouloir s'immiscer là où il n'a aucune raison d'être, calmez ses ardeurs en lui claquant la porte au nez.

Avec un smartphone Android, lors de l'installation d'une nouvelle appli, vous pouvez lui refuser des accès. Faites donc attention la première fois que vous ouvrez l'appli après l'avoir téléchargée : il suffit d'un glissement de doigt trop hâtif pour autoriser un accès par mégarde. Prenez le temps de réfléchir : "pourquoi cette appli me demande-t-elle de regarder ce qui se cache à cet endroit dans le téléphone ?" En cas d'oubli ou d'erreur, vous pourrez toujours revenir sur votre décision dans Paramètres > Applications > Gérer les applications > [choisissez une appli] > Autorisation de l'application.

Sur un iPhone, toutes les options se situent dans Réglages > Confidentialité. La liste d'applis ici présente permet de choisir quel programme peut avoir accès à quel utilitaire. Regardez par exemple dans "Micro", "Santé" ou "Photos" qui s'est branché à vos données, peut-être sans que vous le sachiez. Décochez toute appli dont la curiosité est suspecte. Dans Service de localisation, déterminez quelle appli peut vous suivre à la trace (ce qui est parfois nécessaire, par exemple pour un GPS). Et dans Suivi, décochez "Autoriser les demandes de suivi des apps".

3. Vérifiez vos paramètres de confidentialité

Dans un contexte d'amélioration progressive de la protection des données, de nombreux services vous permettent de vérifier vos paramètres de confidentialité dans le compte que vous avez créé chez eux. Quand ces réglages sont bien organisés, il est facile et rapide d'y jeter un coup d'oeil afin de vérifier que tout est (le plus) correct (possible). 

Prenons l'exemple de votre compte Google, hébergé chez le géant du web du même nom qui, malgré des efforts récents en matière de confidentialité, n'en demeure pas moins très intéressé par vos données.

Rendez-vous sur le tableau de bord de votre "Activité Google" (si besoin, connectez-vous à votre compte). Dans la colonne de gauche, cliquez sur Commandes relatives à l'activité pour consulter vos paramètres et les adapter le cas échéant.

  • Nous vous conseillons de désactiver Activité sur le Web et les applications, Historique des positions et Historique YouTube. Vous pouvez aussi choisir de maintenir ces options actives et de supprimer automatiquement vos données après un certain délai. Toutefois, le délai minimum est de trois mois : plus de temps qu'il n'en faut pour que Google traite vos données à sa guise. 
  • Si vous ne voulez pas que Google exploite vos activités en ligne pour personnaliser les publicités, décochez également Personnalisation des annonces
  • Pour supprimer manuellement des activités enregistrées précédemment, retournez une page en arrière (à l'accueil du tableau de bord) et cliquez sur Supprimer l'activité. Choisissez Toute la période.

La vérification de vos paramètres de confidentialité est également possible sur d'autres sites et services. Par exemple, Facebook, via son "Assistant de confidentialité". Ou encore Microsoft, à cette adresse, ainsi qu'Apple sur cette page dédiée. A chaque fois, vous devrez vous connecter avec le compte dont vous disposez auprès du service.

Vous avez des questions ? Nous sommes là pour vous répondre

Vous avez un doute ou une interrogation concernant la protection de vos données ou votre sécurité sur internet ? Contactez nos conseillers hightech par téléphone, du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h à 17h (vendredi jusqu'à 16h).

Appelez le 02 892 37 11