Dossier

Isolez vous-même votre toit

28 février 2013
uw dak isoleren

28 février 2013

Certains bricoleurs préfèreront placer un type de matériau plutôt qu’un autre. Objectif essentiel : obtenir un toit parfaitement étanche à l’air. Etape par étape, nous vous expliquons comment procéder.

Quel matériau choisir?

Vous devez d’abord choisir le matériau isolant. Pour un bricoleur, les matelas à languettes particulièrement souples constituent un choix logique pour l’isolation du toit. La plupart du temps, ils s’agrafent sur les chevrons grâce aux rabats du pare-vapeur intégré.

Il faut donc que l’entraxe des chevrons reste identique. Ce n’est pas toujours le cas dans les bâtisses plus anciennes. Dans ce cas, des matériaux plus rigides se révèleront plus pratiques. Vous pouvez aussi les découper facilement à vos mesures. Vous avez le choix entre les rouleaux et les panneaux, en (entre autres) laine de verre, laine de roche, fibre de bois et chanvre. Les rouleaux sont faciles à poser. Il faut tout de même veiller à ne pas trop comprimer le matériau durant sa mise en place, au risque de perdre en efficacité.

Par contre, si les plaques sont plus faciles à déplacer et à couper à mesure, les raccords sont plus délicats à hauteur des tuyaux et des câbles. Quand l’isolation n’épouse pas parfaitement le profil, la chaleur peut s’échapper par la fente.

Examinez tout d’abord attentivement l’état du toit. Contrôlez aussi la présence d’une sous-toiture qui sert à évacuer, vers la gouttière, l’humidité pénétrant entre les tuiles, le long de fissures par exemple.