News

Des logements quasiment neutres sur le plan énergétique

26 février 2021

Les nouvelles habitations devront être plus efficaces encore sur le plan énergétique. Depuis le début de l'année 2021, les Régions flamande et wallonne appliquent des règles plus strictes à cet égard. Mais à long terme, les ambitions sont tout aussi grandes pour le parc de logements existant.

Depuis des années, les exigences imposées aux nouveaux logements sont de plus en plus strictes. Dans la lutte contre le réchauffement climatique, la Flandre et la Wallonie franchissent cette année un nouveau pas - et peut-être le dernier - vers la maison presque neutre en énergie.

Bruxelles pionnier

La Région bruxelloise a pris les devants il y a 6 ans avec l'introduction d'exigences en partie inspirées du label passif. Ce faisant, la Région a voulu répondre aux ambitions du NZEB au niveau européen. NZEB signifie Nearly Zero Energy Building ou une maison qui ne nécessite pratiquement plus d'énergie, en particulier, pour le chauffage. Depuis lors, la Région de Bruxelles-Capitale n'a pas introduit de changements significatifs dans sa réglementation.

Un niveau E plus strict en Wallonie…

La  Région wallonne a aussi ses propres exigences en terme de déperdition maximale des parois (Umax), d’isolation globale du bâtiment (niveau K), de  consommation du logement en énergie primaire (niveau E), de ventilation et de surchauffe. 

Retenez que ces exigences sont devenues plus strictes pour les nouvelles constructions en ce qui concerne deux valeurs E.

  • La valeur Ew maximale (rapport entre la consommation annuelle d'énergie primaire de l'unité PEB et une consommation annuelle d'énergie primaire de référence) passe de 65 à 45.
  • La valeur Espec maximale (rapport entre la consommation annuelle d'énergie primaire d'une unité PEB et la surface totale de plancher chauffée ou climatisée de cette unité) passe de 115 à 85.

En conséquence, un pas supplémentaire est franchi vers des maisons presque neutres sur le plan énergétique ou QZEN (Quasi Zéro Energie).

Ainsi qu’en Flandre

En Flandre, le niveau E maximum s'appliquant aux demandes de permis des nouvelles constructions et reconstructions passe, en 2021 de 30 à 35. 

La réglementation existante continue par ailleurs à s'appliquer pour les pertes de chaleur maximales autorisées (Umax) pour les parois ainsi qu’à la performance énergétique globale de l'enveloppe du bâtiment, (niveau S) comprenant l'isolation thermique mais aussi l'efficacité de la conception de la maison, l'étanchéité à l'air, la taille, l'orientation et le type de vitrage, l'ombrage et la prévention de la surchauffe ainsi que l'utilisation des gains solaires utiles. À l'origine, ce niveau S devait passer de 31 à 28 en 2021, mais cette étape a été reportée d'au moins un an. 

Enfin, une part minimale d'énergie renouvelable pour la maison reste requise.

Remplir ces conditions vous assure en principe de construire un logement « BEN » pour bijna energieneutraal (presque neutre en énergie). 

Priorité à l'enveloppe du bâtiment

Vous trouverez plus d'informations sur les différentes valeurs E et les autres exigences dans notre dossier PEB: quelles exigences pour un nouveau bâtiment?

Vers notre dossier

Il est essentiel de d’abord accorder une attention maximale à l'enveloppe du bâtiment: les façades, le sol, les fenêtres et les portes et le toit. Il est important de concevoir et de finir toutes ces surfaces au mieux en termes d'isolation, d'étanchéité, d'orientation et de compacité. Sachant que vous êtes en principe partis pour des générations et qu’il n’est pas possible de changer cette enveloppe si facilement par la suite.

Les systèmes de chauffage ou d'eau chaude ou les énergies renouvelables ont souvent une durée de vie plus limitée, de 20 à 30 ans au maximum. Vous devrez donc les remplacer, au moins en partie, à l'avenir. En outre, une enveloppe du bâtiment plus performante vous permet d’opter pour un système de chauffage de moindre puissance. 
Reste à obtenir l'énergie dont vous avez encore besoin, le plus possible, par le biais des systèmes d'énergie renouvelable.

Une rénovation bien pensée

Les nouvelles constructions ne représentent qu’une petite partie du parc immobilier. Chaque région a donc élaboré un plan d'action à plus long terme pour rendre les logements existants plus efficaces sur le plan énergétique. D'ici 2050, l’objectif étant de les rendre aussi performantes que les maisons neuves ou récentes. 

Vous saurez comment aborder au mieux une telle rénovation dans notre dossier La rénovation: étape par étape.

Vers notre dossier