L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Compléments alimentaires contre l'insomnie: voici comment décrypter leurs étiquettes

02 juin 2021
médicaments et compléments alimentaires pour mieux dormir

Dans un monde idéal, nos nuits ne devraient avoir besoin ni de médicaments, ni de compléments alimentaires pour être douces. Hélas, les insomnies existent bel et bien. Et on n'a encore trouvé aucune solution-miracle pour les éradiquer. La mélatonine ou les extraits de plantes vous font de l'œil ? Apprenez à bien déchiffrer les étiquettes.

Un peu de mélatonine par-ci, un peu de valériane par-là, quelques gouttes de lavande sur la taie d'oreiller... Vous me remettrez une camomille, que je prenne ma passiflore ? Les fabricants de compléments alimentaires pour mieux dormir n'ont, eux, sûrement pas besoin de compter les moutons : leurs affaires sont florissantes, et la crise sanitaire liée au coronavirus, qui a blanchi nos nuits en les teintant d'incertitudes, a encore engraissé leur business. 

Retrouver le sommeil en douceur

Le sommeil est une recette complexe, élaborée à base d'ingrédients divers, à commencer par les rythmes biologiques qui sont propres à chacun de nous. Prendre le temps de les observer, par exemple en tenant un journal de bord au quotidien, peut aider à renouer avec des nuits plus efficaces, sans devoir recourir à la moindre substance.

Pour retrouver des nuits paisibles, sans sédatif ni complément

L'insomnie n'est pas une fatalité. Notre guide du sommeil répond à la majorité des questions que l'on peut se poser. N'hésitez pas à le consulter.

Consultez notre guide du sommeil

Mieux vaut éviter les somnifères

Une bonne nuit de sommeil n'a donc, en principe, que faire des somnifères ou des compléments alimentaires. Ils ne constituent de toute façon pas la solution idéale pour se réconcilier avec Morphée. Au contraire, parfois, vu leurs effets secondaires potentiels.

Les médicaments (de type benzodiazépines, zopiclone ou encore zolpidem), uniquement délivrés sur prescription médicale, sont à réserver à des situations exceptionnelles (décès, traumatisme grave), à l'origine de souffrances éprouvantes au quotidien. Ils ne sont à prendre qu'à faible dose, pour une durée la plus courte possible et sous la supervision d'un professionnel de la santé comme le médecin de famille. Notre banque de données des médicaments vous donne davantage d'informations sur ces produits.

Vers la banque des médicaments

 

Une check-list pour décoder les étiquettes

Les compléments alimentaires, qui peuvent être achetés sans la moindre ordonnance, ne sont pas des médicaments - bien que certains, à base de mélatonine ou de plantes, puissent l'être aussi. Ils tombent dès lors sous le joug des règlementations alimentaires. Certaines allégations sont autorisées.

Si la solution-miracle contre l'insomnie existait, on vous la partagerait volontiers. Mais on ne l'a pas. Par contre, nous pouvons vous aider à déchiffrer et à décrypter les étiquettes et les allégations des centaines de compléments alimentaires qui se targuent de rendre nos nuits plus douces et reposantes, si jamais vous succombiez à leurs charmes. Voici notre check-list pour vous y aider.