News

Recommandations alimentaires: un seul modèle en Belgique, SVP !

04 mai 2021

Les recommandations alimentaires intègrent de plus en plus les considérations environnementales. Mais la Flandre et la Wallonie n’ont pas la même approche, et cela sème la confusion.


L’Institut flamand Gezond Leven (Vie Saine) présente aujourd’hui son nouveau triangle alimentaire. Il y ajoute désormais des recommandations qui mettent davantage l’accent sur des aliments qui ont peu d’impact ou un impact considérablement moindre sur l’environnement et la planète. Voici les nouvelles recommandations les plus importantes:

  1. Préférez l’eau du robinet à l’eau en bouteille.
  2. Mangez proportionnellement plus d’aliments d’origine végétale que d’origine animale : en choisissant davantage de fruits et légumes de saison, en mettant plus souvent des légumineuses à votre menu, en consommant des céréales complètes et des noix, en préférant la volaille, le poisson et les œufs à la viande rouge et à la viande transformée.
  3. Mangez et buvez le moins possible de calories “vides”, sans apport nutritionnel, comme des sodas ou des sucreries.
  4. Évitez le gaspillage alimentaire et modérez votre consommation.

Avec ces nouvelles recommandations, l’Institut rejoint ce que nous défendons depuis longtemps déjà, à savoir qu’une alimentation saine et une alimentation écologique vont de pair.

Une autre approche en Wallonie

La Wallonie a elle aussi son triangle alimentaire. Mais c’est le triangle de Food in Action qui y est la référence. Bien que les deux modèles se fondent sur les mêmes principes, ils n’en sont pas moins très différents. Alors que le triangle alimentaire flamand conseille de consommer plus de certains produits et moins d’autres, la pyramide francophone indique clairement les quantités par catégorie de produits, ce qui fait défaut dans la version flamande.

Nous estimons que cette approche différente du triangle alimentaire selon la région linguistique ne peut que semer la confusion. Il y a belle lurette que nous plaidons pour un modèle unique d’information alimentaire pour toute la Belgique. Cela s’est avéré possible dans le passé, avec l’Épi alimentaire belge publié en 2019 par le Conseil supérieur de la Santé. L’accent y est mis sur cinq priorités alimentaires pour vivre un maximum d’années en bonne santé. Si ce modèle peut être accepté pour tout notre pays, pourquoi cela ne pourrait-il pas être le cas pour un modèle d’information alimentaire ? Nous attendons à bref délai une volonté politique à cet égard.

Voulez-vous en savoir plus sur l’alimentation saine et équilibrée? Consultez notre dossier.

Vers le dossier