L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Nouvelle victoire dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques

14 novembre 2018

14 novembre 2018
L’administration d’antibiotiques à titre préventif aux animaux et surtout au bétail, doit être interdite. C’est le but d’une nouvelle série de mesures qui viennent d’être approuvées par le Parlement européen.

Un recours trop important aux antibiotiques contribue à développer l’immunité de nombreux microbes. Cela complique le combat de ces médicaments contre les bactéries qui deviennent de plus en plus résistantes et, à long terme, le rendra peut-être même impossible. Les antibiotiques doivent donc être administrés aux animaux d’élevage en dernier ressort. 

Mesures approuvées

Pour lutter contre ce fléau, une série de règles issues de négociations trilatérales entre les trois institutions européennes vont être adoptées par le Conseil d’ici la fin de l’année, et rentreront en vigueur au plus tard en 2022.

L’avancée la plus importante est que le traitement de tout le troupeau lorsqu'un seul animal est malade est limité. Désormais, chaque prescription d’antibiotiques doit être accompagnée d'un examen clinique par un vétérinaire.

C’est seulement en abordant le problème de l’usage systématique d’antibiotiques à titre préventif, et surtout en interdisant l’administration préventive de médicaments, que nous pourrons garantir qu’ils soient efficaces lorsque nous en avons réellement besoin.

Sans le recours routinier aux antibiotiques, les fermiers vont devoir mettre en œuvre de nouvelles pratiques afin d’améliorer la qualité de vie de leurs animaux, et cela dans l’Europe tout entière. C’est une grande victoire, non seulement pour la santé publique, mais également pour le bien-être animal.

Nos animaux domestiques aussi concernés

Les animaux de compagnie sont également concernés. En effet, alors qu’entre 2011 et 2017, l’usage global d’antibiotiques chez les animaux a baissé de près de 26 %, il est resté relativement stable au cours de la même période parmi les animaux domestiques (chiens et chats).

Il faut donc que cette situation évolue. C’est bien sûr d’abord aux vétérinaires, mais aussi aux propriétaires de chiens et chats à agir de manière plus informée, et à ne pas vouloir à tout prix traiter leurs animaux avec des antibiotiques.

Envie d’en savoir plus sur les antibiotiques dans notre alimentation?

Dans notre dossier Antibiotiques dans l’alimentation, nous évoquons le problème lié à leur consommation ainsi que les conséquences pour notre santé.

 


Imprimer Envoyer par e-mail