L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Cancer de la gorge

20 octobre 2014
cancer-de-la-gorge

20 octobre 2014

Fumer et boire régulièrement de l’alcool sont les principales causes de cancer de la gorge. La prévention, tel est donc le message. Les traitements ont en effet souvent un impact physique et psychique important.

Affection

Il existe plusieurs formes de cancers de la gorge, comme le cancer du nasopharynx (de sa muqueuse), le cancer de l’hypopharynx (la muqueuse de la partie inférieure de la gorge) et le cancer du larynx (à l’épiglotte ou aux cordes vocales). Plus le diagnostic est précoce, plus les chances de guérison sont élevées.

On estime qu’en Belgique près de 4 nouvelles tumeurs du larynx ou de la gorge sur 5 sont décelées chez les hommes. La proportion de femmes semble cependant toujours plus élevée. Les coupables sont très souvent l’alcool et le tabac. Les fumeurs invétérés courent 5 à 25 fois plus de risques que les non-fumeurs. Ceux qui prennent volontiers un petit verre sont 5 à 33 fois plus susceptibles de souffrir de la maladie que ceux qui ne boivent pas, selon la quantité quotidienne ingérée. Et pour ceux qui combinent tabac et consommation régulière d’alcool, la probabilité de développer ce cancer est multipliée par 200. Les chiffres varient toutefois en fonction de l’âge et de la région. La maladie se manifeste surtout à partir de 55 ans et davantage en Flandre qu’en Wallonie.

Le papillomavirus humain, responsable du cancer du col de l’utérus, provoquerait en outre de 15 à 35 % des cancers de la tête et du cou (dont font partie les cancers de la gorge). L’augmentation importante du sexe oral chez les adolescents pourrait expliquer ce phénomène.


Imprimer Envoyer par e-mail