L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Cancer du poumon

26 novembre 2014
cancer-du-poumon

26 novembre 2014

Le cancer du poumon est l’une des trois formes les plus fréquentes de cancer. La probabilité de guérison est particulièrement limitée. Toutefois, vous courez moins de risque d'attraper cette maladie si vous ne fumez pas. Le risque peut également être réduit en évitant de vous exposer de manière excessive à l’amiante, au radon et aux rayons X.

Affection

Le cancer du poumon est une tumeur qui naît dans le tissu pulmonaire. Les médecins utilisent également le terme de "carcinome pulmonaire". Après le cancer de la prostate, le cancer du poumon est le deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme, et le troisième chez la femme après le cancer du sein et des intestins.  C’est la forme de cancer la plus mortelle. Les 65-80 ans sont les plus touchés. L’âge moyen auquel le diagnostic est posé en Belgique est de 68 ans chez l’homme et de 65 ans chez la femme.

Deux types 

Les deux types les plus fréquents de cancer du poumon (plus de 95% de tous les cas) sont :

  • Le cancer du poumon à petites cellules (small cell lung cancer - SCLC) 
  • Le cancer du poumon non à petites cellules (non-small cell lung cancer - NSCLC) 
La première forme est moins fréquente que la seconde, mais un peu plus agressive. Les deux types de cancer naissent dans différentes cellules des bronches. Aux microscopes, les cellules cancéreuses semblent différentes. C’est cette différence d’aspect qui a abouti à la classification en  cancer à petites cellules  et cancer non à petites cellules. Ces deux types cellulaires se comportent différemment dans la progression du cancer et dans leur sensibilité aux traitements, d’où l’importance de les distinguer lors du diagnostic.

Les cancers à petites cellules sont très agressifs et prolifèrent rapidement. Lors du diagnostic, il est déjà question de métastases chez 80% des patients. Les cancers non à petites cellules les plus fréquents (près de 75% des cas) constituent un groupe hétérogène, avec pour principales sous-sortes le carcinome épidermoïde, l’adénocarcinome et le cancer du poumon à grandes cellules. 
Les cancers non à petites cellules évoluent et se propagent plus lentement. Lors du diagnostic, il est question chez 40% "seulement" des patients de métastases en dehors de la cage thoracique. 

Imprimer Envoyer par e-mail