L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Méningite

24 janvier 2020
Méningite

La méningite est une inflammation des méninges presque toujours causée par un virus ou une bactérie. La forme bactérienne est moins fréquente que la forme virale, mais elle est beaucoup plus grave et peut même être mortelle. Consultez donc un médecin dès les premiers symptômes.

Affection

La méningite est une inflammation des membranes et du liquide entourant le cerveau et la moelle épinière. Les enfants, les jeunes adultes et les personnes plus âgées sont les plus vulnérables. En général, elle est causée par un virus. Dans ce cas, la maladie est le plus souvent relativement bénigne et guérit spontanément sans traitement. Mais elle peut également être d'origine bactérienne. Dans ce cas, des antibiotiques doivent être administrés dès que possible. Cette forme de méningite est en effet très grave, voire mortelle, mais heureusement assez rare.

Dans de rares cas, la méningite peut également être causée par une moisissure, une levure, une autre maladie non infectieuse telle qu’une tumeur ou une maladie auto-immune, voire certains médicaments. 

Il est impossible de déterminer vous-même s'il s'agit d'une forme virale, bactérienne ou autre. D’où l’importance de consulter le plus rapidement possible un médecin.

L'agent pathogène responsable de la méningite bactérienne est dans la grande majorité des cas un pneumocoque (Streptococcus pneumoniae), un méningocoque (Neisseria meningitidis) ou la bactérie Hib (Haemophilus influenzae de type B).

Les infections graves à la bactérie Hib sont devenues très rares depuis longtemps, car un vaccin contre cette bactérie a été inclus dans le calendrier vaccinal de base dans les années 90. Mais des infections aux bactéries Haemophilus influenzae d'un autre type que le type B sont toutefois possibles, et elles peuvent également provoquer la méningite.

Pour ce qui concerne les méningocoques, depuis 2001, un vaccin contre le Neisseria meningitidis de type C est couramment utilisé chez nous. La méningite est donc rarement causée par cette forme de méningocoques. On a en revanche assisté à un glissement vers la méningite due au Neisseria meningitidis de type B, W et Y.

Nous observons un phénomène similaire pour les pneumocoques : la généralisation des vaccins pneumococciques en 2007 a entraîné une diminution des infections aux types de pneumocoques inclus dans le vaccin, mais à une augmentation des types non inclus dans le vaccin.

Ces bactéries sont présentes dans le nez et la gorge de nombreuses personnes sans causer de symptômes. On est alors porteur asymptomatique. Mais ils peuvent parfois prendre d'assaut les défenses naturelles. Dans ce cas il y a un risque de méningite.