Dossier

Sinusite

04 décembre 2014
sinusite

04 décembre 2014

Le plus souvent, la sinusite guérit spontanément, sans antibiotiques. Il existe différentes façons de soulager les symptômes, sans qu'il soit toujours indispensable de recourir aux médicaments.

La sinusite est une inflammation des sinus, ces cavités du crâne qui communiquent avec les fosses nasales. En temps normal, elles sont remplies d’air, mais lors d’une inflammation, les tissus se gonflent et la production de mucus augmente. Le gonflement de la muqueuse peut boucher les petits orifices de drainage des sinus. Lorsque ceux-ci ne communiquent plus librement avec le nez, les sécrétions (le mucus) s’y accumulent. Ce qui peut entraîner divers symptômes, dont certains peuvent être extrêmement douloureux.

La plupart des cas de sinusite guérissent spontanément en quelques semaines tout au plus. Les médecins parlent de "sinusite aiguë ". Mais il arrive également que l’affection persiste. On parle alors de "sinusite chronique". Certaines personnes souffrent par ailleurs de sinusites à répétition ou "récurrentes". Les sinusites chroniques et récurrentes ne sont malheureusement pas faciles à traiter dans la pratique. Dans ce dossier, il est essentiellement question des sinusites aiguës, qui sont les plus fréquentes.

Les sinus sont des cavités dans les os du crâne qui communiquent avec les fosses nasales et les narines. Leurs parois sont recouvertes d’une muqueuse, semblable à celle du nez. En temps normal, ils sont remplis d’air, mais lors d’une inflammation, les tissus se gonflent et la production de mucus augmente

Surtout virale

La sinusite peut en principe avoir différentes causes : infections fongiques, allergies, polypes, anomalies anatomiques, abcès dentaires, usage de cocaïne... Mais la majorité des sinusites aiguës sont simplement dues à des virus. Elles sont le plus souvent précédées d’un simple rhume qui se propage à la muqueuse des sinus. Les rhumes sont d'origine virale. Nonobstant, l'inflammation des sinus et l’accumulation consécutive de mucus peuvent créer un milieu susceptible de favoriser la prolifération de bactéries. C’est surtout une telle surinfection bactérienne qui peut poser problème, car une sinusite bactérienne peut, en théorie, déboucher sur des complications dangereuses. Heureusement, l’évolution d’une sinusite virale vers une forme bactérienne ne concerne pas plus de 2 % des cas, selon les estimations. Une sinusite exclusivement virale guérit normalement en une dizaine de jours tandis qu’une sinusite bactérienne peut durer un peu plus longtemps. Mais les deux finissent le plus souvent par guérir spontanément, sans qu’un traitement soit nécessaire.

Imprimer Envoyer par e-mail