L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Plainte contre Biogen pour le prix excessif du Spinraza

24 juillet 2019

24 juillet 2019
La firme pharmaceutique Biogen commercialise le Spinraza, médicament orphelin dans le traitement de l’amyotrophie spinale (SMA), une maladie rare grave. L’écart entre le coût de mise sur le marché du produit et le prix exigé par la firme est disproportionné. Nous avons déposé plainte auprès de l'Autorité belge de la concurrence pour abus de position dominante.
La présente publication a vu le jour grâce au soutien financier de l’Open Society Foundations

Test-Achats et son organisation-sœur en Italie Altroconsumo sortent une nouvelle enquête sur le prix exorbitant de certains médicaments innovants, cette fois au sujet du Spinraza. Le dossier a été confié aux autorités de la concurrence pour abus de position dominante. 

Le groupe pharmaceutique Biogen commercialise le Spinraza en Belgique depuis 2018. Autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) dès 2017, le produit est reconnu comme médicament orphelin par la Commission européenne. Biogen dispose d’une exclusivité commerciale jusqu’en 2029. 

L’amyotrophie spinale (SMA) est une maladie héréditaire dégénérative rare (1 naissance/6.000 à 10.000) qui affecte les muscles. On compte en moyenne 12 nouveaux cas par an en Belgique. Elle touche principalement les enfants, dont elle réduit l’espérance de vie dans ses formes les plus graves. Le Spinraza est le seul traitement commercialisé à ce jour en Belgique contre cette myopathie qui demeure par ailleurs incurable.

Quatre dollars de revenu par dollar investi  

La recherche fondamentale pour mettre au point cette nouvelle molécule s’est déroulée en milieu universitaire, financée en grande partie par des fonds publics. Un partenariat entre Biogen et la firme Ionis, qui a mené les essais cliniques, a permis de lancer le médicament sur le marché. Biogen a récupéré bien plus qu’investi dès la première année de commercialisation. 

Notre enquête sur base des rapports financiers de Biogen et d’Ionis révèle un écart de près de deux milliards de dollars entre les coûts de développement et les revenus : en deux ans, les ventes du Spinraza ont atteint 2,61 milliards de dollars pour un investissement de 648 millions de dollars. Chaque dollar investi en a donc rapporté quatre fois plus. 

En Belgique, le prix public d’un flacon de Spinraza s’élève à 88.300€. Le traitement d’un patient revient à 529.800€ la première année, puis à 264.900€ les suivantes (davantage de doses sont nécessaires en début de traitement). Les négociations pour le remboursement du produit ont été menées avec les Pays-Bas dans le cadre de l’initiative BeNeLuxA. Le médicament est remboursé chez nous depuis 2018 dans le cadre d’un accord temporaire. Le prix négocié avec la firme demeure secret à ce jour.

Un profit équitable, pas des prix exorbitants

Les montants révélés par notre enquête nous ont convaincus de dénoncer Biogen aux autorités de la concurrence pour abus de position dominante: le prix exorbitant exigé par la firme et payé par les systèmes de Santé publique par rapport aux coûts réellement encourus pour mettre Spinraza sur le marché sont en effet disproportionnés et non équitables. 

Ce cas est un nouvel exemple des prix insoutenables pratiqués par l’industrie pharmaceutique, prix qui ne peuvent plus se justifier par la protection des investissements en recherche et développement. S'il est fondamental et juste de reconnaître le risque encouru par les entreprises dans une recherche qui s’avère souvent infructueuse, cela ne peut justifier une course au prix le plus élevé possible, comme le secteur pharmaceutique semble l’avoir entrepris ces dernières années. Le prix des médicaments innovants est de plus en plus éloigné des références réelles que constituent les coûts de R&D et un profit équitable afin de pouvoir garantir l'innovation future.

Nous avons introduit une plainte

De telles pratiques qui mettent en danger la viabilité de notre système d’assurance-maladie sont inacceptables. Un prix plus juste pour les médicaments innovants doit être possible. Test-Achats s’est toujours battu pour le droit des patients et la pérennité des soins de santé, comme il l'a encore fait récemment dans les affaires Avastin/Lucentis, Aspen Pharma et CDCA Leadiant.

Nous avons donc déposé une plainte devant l’Autorité belge de la concurrence. Nous voulons qu’elle constate qu’il y a un abus de position dominante de la part de Biogen, qu’elle ordonne la cessation de ces abus et lui inflige une amende. Voir à ce sujet, notre dossier Pour des médicaments à prix abordables.