Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Herbalife condamné pour vente pyramidale illégale

16 déc. 2011

Après un combat juridique de 7 ans, Test-Achats obtient gain de cause dans la procédure que l'association des consommateurs a intenté contre Herbalife pour vente pyramidale illégale. Par jugement du 23 novembre 2011, le président du tribunal de commerce de Bruxelles juge que Herbalife a créé un système pyramidal illégal et a par là-même condamné Herbalife de cesser cette pratique sous peine d'une astreinte.


Herbaquoi?

Herbalife est une société américaine fondée en 1980, active mondialement. Sa gamme de produits va des produits amaigrissants aux cosmétiques mais en privilégiant nettement les premiers. En tant que tels, les produits Herbalife sont régulièrement repris dans nos tests de substituts de repas et de cures amaigrissantes. À chaque fois, nous avons mis en question l’utilité et l’efficacité d’un régime basé sur ces produits. Néanmoins, cette firme reste l’un des grands acteurs du marché des produits amaigrissants et des suppléments alimentaires, également en Belgique. Ce succès tient certainement aussi au système de vente instauré par Herbalife au niveau mondial. Ce système se fonde sur un réseau extrêmement ramifié comptant plus d’un million de distributeurs en Europe, en Asie et sur le continent américain.

 

Comment cela fonctionne?

Le coeur du système de vente sont les distributeurs. La firme ne fait pas de vente directe au consommateur. L’engagement de nouveaux distributeurs s’opère de différentes manières, notamment par des petites annonces dans la presse ou sur Internet, par des dépliants ou à des fêtes familiales. Dans bien des cas, il n’est pas stipulé clairement qu’il s’agit de produits Herbalife. Celui qui veut entrer dans ce système de vente commence en tant que distributeur de base. Il faut d’abord suivre des séances de formation qui s’apparentent à un véritable lavage de cerveau. Le futur distributeur doit alors signer un contrat et se procurer un colis de base payant de produits Herbalife. Il existe d’ailleurs une hiérarchie parmi les distributeurs (distributeurs de base, success builders, superviseurs, etc.). Pour monter de catégorie, la vente de produits proprement dite n’est pas un critère. En revanche, on attache beaucoup d’importance à l’achat de produits et au recrutement de ses propres distributeurs. L’achat de produits donne droit à des "points volume". De même, lorsque l’on recrute des distributeurs, leurs achats donnent droit à des points volume au bénéfice du recruteur. En d’autres termes, on monte plus facilement dans la hiérarchie (grâce aux points volume) en recrutant qu’en vendant. Plus on se situe à un niveau élevé de cette hiérarchie, plus les commissions et les bonus sont élevés et plus le prix d’achat des produits est réduit. Il arrive donc régulièrement que des consommateurs, qui avaient été approchés dans un premier temps pour acheter des produits, sont amenés à devenir eux-mêmes distributeurs ne fût-ce que pour obtenir des réductions sur l’achat des produits pour eux-mêmes ou pour leur famille. Le réseau de vente donne ainsi naissance à une multitude de sous-réseaux, composés du distributeur initial et de ses propres vendeurs.


La persévérance paie

Test-Achats a considéré que cette manière de travailler était de la vente pyramidale illégale et a décidé d'aller devant le juge en 2004. Après un combat juridique de 7 ans, Test-Achats a obtenu raison. Le Président du tribunal de commerce de Bruxelles a donné raison à Test-Achats sur toute la ligne et a condamné Herbalife, par un jugement du 23 novembre dernier, à cesser ces pratiques et ce dans les deux mois suivants la notification de la décision sous peine d'une astreinte de 5.000 euros par violation constatée, avec un maximum de 250.000 euros.

 

Le tribunal dans son verdict ne laisse planer aucun doute par rapport à  l'illégalité de l'activité commerciale de Herbalife :

 

“Pour obtenir des produits à un prix intéressant, le consommateur doit devenir distributeur. Le consommateur qui pense qu'il a besoin des produits de Herbalife, est forcé de rentrer dans le système ou alors il doit payer beaucoup pour les produits et ce de manière injustifiée et inexplicable (…) Le système Herbalife est en conséquence contraire aux articles 91, 14° et 99 de la loi sur les pratiques du marché”

 

Test-Achats se réjouit évidemment de cette décision par laquelle la mauvaise herbe aux racines très ramifiées sera finalement détruite.