Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Vouchers Festivals : Test Achats demande plus de transparence

27 juin 2020

Peu après le début de la crise du Covid19 dans notre pays, la Ministre Muylle a pris l'initiative d’autoriser le secteur de l’événementiel à donner des vouchers aux consommateurs qui ont vu leur concert, festival ou compétition sportive annulé. Trois mois plus tard, de nombreuses incertitudes subsistent quant à la manière dont la législation doit être interprétée sur ces bons de valeur. Recevant de nombreuses questions de la part de consommateurs inquiets vis-à-vis de leurs droits, Test Achats demande à la Ministre d’apporter plus de clarté afin d’éviter tout problème d’interprétation sur le décret ministériel et de considérer la législation en faveur du consommateur.

Pas de festivals ni de concerts cet été

Chaque année, l’été est rythmé par les nombreux concerts et festivals qui s’enchaînent. Mais cette année, l’été sera bien calme en Belgique. En effet, la crise du coronavirus a chamboulé les habitudes et force ainsi le secteur culturel et sportif à annuler les événements supposant la présence de centaines ou de milliers de personnes. Lorsque des concerts, des spectacles ou des matchs de football ne peuvent avoir lieu en raison de circonstances extraordinaires, il est d'usage de rembourser les consommateurs. Toutefois, le secteur de l'événementiel ayant été très touché par la crise sanitaire, les autorités ont décidé de suspendre le remboursement obligatoire pendant six mois et de permettre ainsi aux organisateurs de donner aux consommateurs un bon de valeur à échanger contre un nouvel "événement" présentant les mêmes caractéristiques essentielles, dans le même lieu et au même prix.

 

Le flou l'emporte

Cependant, Test Achats souligne que le décret ministériel en question est défini de manière assez vague. Cela entraîne bien sûr de nombreuses questions de la part des consommateurs qui restent dans l’ignorance concernant leurs droits lorsqu'un évènement est annulé. L'organisation de consommateurs dit comprendre la réglementation qui a été élaborée à la lumière de l'impact de cette crise sur le secteur de l’événementiel, mais indique que, tout comme dans le cas des bons de valeur dans le secteur des voyages, les droits du consommateur ne doivent pas en pâtir. Test Achats demande donc au secteur de l’évènementiel d'interpréter la loi d'une manière favorable pour le consommateur, comme certains le font déjà. L’organisation des consommateurs demande également à la Ministre Muylle de fournir des lignes directrices à toutes les parties sur l'interprétation du décret ministériel.

 

Les consommateurs se posent des questions

"Nous recevons des appels de personnes qui ont réservé des tickets pour un festival afin d’assister au concert d’un artiste spécifique et qui se demandent désormais si le même artiste reviendra en Belgique l'année prochaine ou l'année d'après et s'il ne serait pas mieux finalement de se faire rembourser son ticket. D’autres font part que les nouvelles dates proposées ne leur conviennent pas mais qu’on leur refuse tout de même le remboursement. Difficile de prouver en plus qu’on ne peut pas assister à la nouvelle date! De plus, nous constatons que les consommateurs qui ont déjà dépensé de l'argent pour des bons d'achat de boissons et des campings ne savent pas si ces dépenses sont également couvertes par le bon qui leur est proposé. Il est grand temps que la Ministre clarifie la situation dans l'intérêt du consommateur qui joue le banquier du secteur", déclare Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test Achats.

 

Test Achats aux côtés des consommateurs

Les consommateurs peuvent adresser toutes leurs questions concernant leurs droits dans le contexte de l’épidémie au 0800 29 510 (du lundi au vendredi de 9 à 18h, et le samedi de 9 à 16h45) ou signaler tout abus sur la plateforme www.testachats.be/stopabuscorona.