News

Télétravail : puis-je inclure mes coûts à domicile dans mes impôts ?

Le télétravail implique des coûts supplémentaires. Les dépenses engendrées par le travail à domicile peuvent être incluses dans les impôts, dans la mesure où elles ne sont pas déjà remboursées par l'employeur. 

 

03 décembre 2020
Télétravail : puis-je inclure mes dépenses dans mes impôts ?

 

Télétravailler engendre d'office des coûts. Notamment des coûts pour le bureau. Tous les travailleurs à domicile peuvent prendre une partie du domicile dans leurs frais professionnels. Il peut s'agir d'une location. Et vous ne devez pas nécessairement disposer d'un espace bureau séparé, celui-ci peut être installé à la table du living ou sur un bureau dans un coin du salon.

Comment déterminer la part professionnelle ?

Vous pouvez déterminer la partie professionnelle de votre domicile en examinant la surface de l'endroit où vous travaillez, par rapport à la surface totale. Limitez-la au temps passé à titre professionnel, par rapport au temps total passé dans l'endroit.

Exemple: un espace de 4x4 m sur une surface totale (appartement) de 100 m2 et trois-quarts du temps total passé utilisé pour travailler = 16/100 x 75/100 = 12/100 = 12 %.

En tant que locataire, prenez la partie professionnelle du loyer. En tant que propriétaire, c'est basé sur le prix d'achat de la maison (à l'exception du terrain), amorti sur 33 ans. Toutefois, si vous louez, vérifiez d'abord le contrat de bail: certains propriétaires interdisent l'utilisation professionnelle du logement car ils sont alors plus lourdement imposés. Par contre, si vous louez auprès d'une société, il n'y a pas de problème, elle paiera de toute façon une taxe plus élevée.

Autres frais déductibles

Vous pouvez déduire d'autres frais connexes : électricité, chauffage, assurance habitation, impôt foncier, ainsi que les frais de téléphone et d'internet, mais toujours limités à leur partie professionnelle. Vous pouvez aussi compter des fournitures de bureau (papier, timbres, bics). Les appareils tels que votre ordinateur (le vôtre), imprimante ou votre téléphone portable, etc. doivent être amortis en fonction de leur durée de vie utile (généralement 3 ans).

Limitez toujours les coûts à ce que vous utilisez réellement à titre professionnel. Si vous utilisez certaines choses en partie pour votre usage privé et professionnel, vous devez partager les coûts. Faites-le de manière raisonnable et responsable.

Vous pouvez en outre compter les kilomètres de déplacement pour les jours où vous vous rendez au travail. Vous trouverez une annexe pratique sur les dépenses professionnelles dans notre guide des impôts.

vers notre guide impôts

Cela vaut-il toujours la peine de faire ses frais réels ? Non, certainement pas dans tous les cas. L'administration fiscale accorde à toute personne ayant un revenu professionnel un forfait frais professionnels relativement élevé (maximum 4 880 € en 2020). Vous devez être au-dessus de ce montant, en comptant vos frais professionnels, pour tirer avantage des frais réels.

En outre, vous devez tenir compte du fait que, lorsque vous prouverez vos frais réels, vous n'aurez plus droit à l'exonération fiscale pour la contribution de l'employeur aux frais de déplacement. Par conséquent, pour que les frais réels soient intéressants pour vous, il vous faut dépasser le forfait frais professionnels, plus cette exonération, avec tous vos frais réels.

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter