L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Syndrome du canal carpien : évolution

21 mars 2018
syndrome-du-canal-carpien

21 mars 2018
Les symptômes du syndrome du canal carpien régressent et finissent par disparaître dans un tiers des cas. Mais cela ne concerne que la plus petite partie des patients atteints par la maladie. Comment évolue le syndrome du canal carpien dans les autres cas?

évolution

Vous êtes atteint du syndrome du canal carpien et aimeriez en savoir plus sur l’évolution de cette affection?  Test-Santé fait le point ci-dessous!

Le syndrome du canal carpien n'est pas toujours progressif, parfois les symptômes restent plus ou moins stables pendant des années. Ils peuvent même disparaître, surtout chez les personnes jeunes et les femmes enceintes. En effet, dans ce dernier cas, le syndrome du canal carpien n’est qu’un symptôme temporaire lié à la grossesse.

Le nerf médian est compressé suite aux changements hormonaux qui provoquent une rétention des liquides et un gonflement général des tissus. L’évolution du syndrome du canal carpien est donc très favorable pour les femmes enceintes qui en seront normalement débarrassées après quelques mois.

Mais dans d'autres cas, les douleurs deviennent de plus en plus intenses, surtout le soir et durant la nuit, au point de perturber le sommeil. Les lésions peuvent provoquer des problèmes plus graves, tels que des troubles de la motricité, notamment au niveau du pouce. Les doigts peuvent alors perdre progressivement leur force, rendant la saisie d'objets de plus en plus difficile.

Tourner la clé dans la serrure, ouvrir la porte, boutonner une chemise, déboucher une bouteille... : autant de gestes qui deviennent problématiques, d'autant que la sensibilité au toucher peut être altérée. Le syndrome du canal carpien est le plus souvent unilatéral (une seule main atteinte). Cependant, 20% des personnes ayant été opérées du syndrome du canal carpien sont plus tard atteintes à l’autre main. On parle alors de syndrome du canal carpien bilatéral.

Dans certains cas assez rares, si les lésions sont importantes et que le nerf est fortement atteint, la récupération même après intervention chirurgicale peut s’avérer difficile, longue et même partielle. C’est pourquoi il est important de consulter son médecin dès l’apparition des premiers symptômes, afin que celui-ci prescrive un traitement au plus vite et que l’évolution du syndrome du canal carpien soit la plus favorable possible.