L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Faire face aux brûlures

24 juillet 2007
brulures

24 juillet 2007

Parmi les accidents domestiques, les brûlures (aussi de premier, deuxième ou troisième degré) sont les lésions les plus fréquentes. Et les causes sont multiples. Prévenir vaut mieux que guérir.

Misez sur la prévention

Quelques conseils élémentaires de prévention :

  • Evitez l'incendie. Placez des détecteurs de fumée et vérifiez-les régulièrement après placement. Eloignez briquets et allumettes des enfants. Les enfants plus âgés peuvent apprendre comment les utiliser en toute sécurité (ex. : tenir l'allumette loin du corps). Prévoyez une couverture antifeu dans la cuisine. Ne laissez jamais les casseroles et plats abandonnés sur le feu ou dans le four. Et soyez  très prudent avec la friteuse : laissez la refroidir complètement !
  • Veillez à la sécurité électrique. Faites vérifier régulièrement votre installation électrique et assurez-vous que les fils électriques soient bien isoles. Les vieux câblages électriques ne sont souvent pas reliés à la terre. Ne branchez les appareils qu’avec des mains sèches, jamais avec les mains mouillées. L'eau et l'électricité ne font pas bon ménage : éloignez les appareils électriques de l'eau.  Si vous voulez nettoyer un appareil, retirez d'abord le cordon de la prise de courant. Ne le faites pas en tirant sur le câble ! Ne réparez pas d’appareils électriques vous-mêmes, à moins d'être qualifié. N’éteignez jamais un feu causé par une étincelle électrique jamais avec de l’eau, mais bien avec un extincteur à mousse, poudre ou CO2. Soyez très prudent avec les prises : il y a un risque de surcharge. Et coupez l'électricité avant de remplacer une lampe !
  • Soyez prudents avec les produits chimiques. Choisissez des produits moins dangereux et ceux qui donnent le plus d’information sur l'étiquette. Faites attention à ce que l'étiquette ne soit pas trop attirante pour les enfants. Suivez toujours les instructions. Ne conservez jamais les produits chimiques au même endroit que les aliments et gardez-les toujours dans l'emballage original, hors de portée des enfants. Ce qui signifie en hauteur, à l'abri et sous clé. Si l’étiquette est abîmée, indiquez clairement de quel produit il s’agit. Portez des gants et des lunettes si vous travaillez avec ces produits, aussi bien à la maison qu'au travail.
  • Protégez-vous des coups de soleil. Entre 11 h et 15h, fuyez le soleil : il se trouve alors le plus haut dans le ciel et ses rayons sont alors les plus nuisibles. Portez des vêtements protecteurs et enduisez-vous de crème solaire adaptée, même si vous restez à l'ombre. Mettez une bonne couche de crème, au moins toutes les deux heures et à chaque fois que vous sortez de l'eau

Gravité des lésions ?

La gravité des brûlures est déterminée par la profondeur de la lésion, classifié en 3 degrés, et par la surface.

  • Premier degré. Ces brûlures sont les moins graves. Elles n’endommagent que les couches extérieures de l’épiderme qui se colore de rouge et la peau sèche. La douleur est modérée.
  • Deuxième degré. Dans ce cas, les lésions touchent l’épiderme et le derme. Elles sont par conséquent très douloureuses. La peau se colore de rouge, est humide et des cloques apparaissent.
  • Troisième degré. Ce sont les brûlures les plus graves : elles endommagent toute la peau : épiderme, derme et (parfois) l’hypoderme sont touchés, parfois même les muscles, les tendons et les os sous l’hypoderme. La peau prend une couleur permanente beige, brune ou foncée et paraît sèche. Ces lésions sont insensibles vu que les terminaisons nerveuses sont complètement détruites. Les brûlures de troisième degré guérissent lentement du fait de la formation de cicatrices. Pour calculer la surface des brûlures, les médecins ont plusieurs méthodes :
  • La table de Lund et Bowder est la plus précise. Chaque partie du corps est exprimée par un pourcentage de la surface corporelle totale. La tête et les jambes ont des chiffres qui varient selon l'âge.
  • La Règle de Neuf de Wallace. On divise la surface corporelle en zones de 9% (ou multiples de 9). Ainsi, par exemple, un bras vaut 9%; une jambe 18%, le visage à 4,5%.
  • La paume de la victime. On prend comme étalon de mesure, la paume doigts joints, qui correspond à 1% de la superficie corporelle totale.

Les premiers soins

La devise reste "d'abord de l'eau, le reste après" ! Les brûlures doivent être immédiatement rafraîchies sous l'eau (non glacée)  pendant au moins 20 minutes. Essayez d'enlever les bijoux, cravates, etc. avant que la lésion ne gonfle. Mieux vaut ne pas enlever les vêtements, ce qui pourrait endommager encore davantage la peau brûlée.

On peut soigner soi-même les brûlures légères, mais pour celles de deuxième et troisième degré, il faut consulter un médecin. Des tissus froids et humides peuvent avoir un effet calmant. Utilisez des bandages stériles, non pelucheux. Essayez en, tout cas de toucher le moins possible la blessure pour éviter les infections. Tant pour les brûlures légères que graves, les antibiotiques seront prescrits en cas d'infection.


Imprimer Envoyer par e-mail