L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Analyses de sang

01 mars 2013
analyse de sang

01 mars 2013

Notre sang joue un rôle essentiel dans différents processus de notre organisme, mais contient aussi beaucoup d'informations cachées sur notre santé. Une analyse de sang peut révéler certaines choses, mais n'aura que peu voire pas du tout d'utilité sans plaintes supplémentaires ou autres symptômes. Un médecin aura principalement recours à une analyse de sang pour confirmer son diagnostic.

Confiance aveugle interdite

Les tests sanguins ne sont en effet pas infaillibles et aucun médecin ne peut fonder son diagnostic sur eux seuls. Les résultats peuvent en effet aussi être faussement positifs ou faussement négatifs. Plus on effectue de tests sur un échantillon de sang, plus le risque d'imprécisions est grand.

Les résultats faussement positifs, qui indiquent erronément que le patient a une certaine maladie, peuvent conduire à un traitement et une médication inutiles. Les résultats faussement négatifs, par contre, peuvent conduire à ne pas soigner une maladie (potentiellement grave) pourtant existante. Mais une analyse de sang peut aussi confirmer les soupçons de votre médecin.

 

Lésions hépatiques

Un patient qui présente des symptômes de jaunisse (peau et blanc de l’œil d’apparence jaunâtre) ou se plaint plus généralement de fatigue ou d'une perte d’appétit peut potentiellement souffrir d'une hépatite ou d'autres problèmes hépatiques. Les indicateurs ALT (GPT) et gamma-GT, qui ne peuvent pas dépasser 45U/l, peuvent alors confirmer par exemple des maladies du foie aiguës comme l'hépatite ou les conséquences d'une consommation d'alcool excessive.

 

Problèmes rénaux

Nos reins servent à filtrer notre sang. Ils éliminent ainsi les déchets tout en conservant les substances utiles. Avec l'âge, les reins peuvent avoir de plus en plus de mal à remplir leur fonction et provoquer une accumulation de déchets dans le sang. Des teneurs élevées en créatinine et en urée indiqueront alors un problème.

 

Analyses de routine : pas pour tout le monde

Une analyse de sang n'est nécessaire que s’il existe une bonne raison d’y recourir. Si vous êtes en bonne santé et que vous n’avez ni plaintes, ni symptômes, les examens sanguins de routine sont généralement inutiles. Ils sont par contre recommandés dans certains cas. Pour les plus de 65 ans par exemple, en raison d'un risque accru de diabète.

Les personnes de plus de 50 ans devraient par ailleurs faire analyser leur sang tous les cinq ans pour déterminer les taux de HDL (‘bon’ cholestérol) et de cholestérol total. Ceux-ci sont en effet des indicateurs de maladies cardiovasculaires.


Imprimer Envoyer par e-mail