News

Coronavirus : combien coûte le vaccin ?

04 décembre 2020

Si vous vous faites vacciner, vous n'aurez rien à payer sur le moment. Le vaccin est entièrement remboursé par l’assurance maladie. En revanche, vous en paierez le coût de plusieurs autres manières.

Le coût des différents vaccins sera remboursé intégralement par l’assurance-maladie. Cela signifie-t-il que le vaccin contre le coronavirus sera complètement gratuit pour la population ? Non, au contraire. Nous payons déjà à deux reprises pour les médicaments classiques, mais au vu de la situation, il est possible que nous devions payer trois fois les vaccins contre le coronavirus.

Pour tout savoir sur les vaccins contre le corona, consultez notre dossier complet

Vers le dossier sur les vaccins

Une première pour la recherche et la production

Comme le processus de développement des vaccins contre le coronavirus a été accéléré sensiblement, les sociétés pharmaceutiques prennent des risques importants qu’elles ne prendraient pas dans des circonstances normales. Elles investissent dans la production d’un vaccin sans en connaître véritablement l’efficacité et la sûreté. C’est pourquoi des subsides substantiels ont été accordés au niveau européen, c’est-à-dire avec votre argent. Des contrats, encore tenus secrets en Europe, définissent le montant que chaque société recevra.

Une deuxième fois pour l’assurance-maladie

Lorsque nous pourrons obtenir un vaccin gratuit contre le coronavirus en pharmacie, nous pourrons remercier l’intervention de l’assurance-maladie (INAMI). Mais les fonds de l’INAMI doivent bien venir de quelque part. C’est dans nos contributions sociales et nos impôts que l’INAMI les trouve.

Une troisième fois pour les demandes d’indemnisation

Les sociétés pharmaceutiques tentent de reporter la responsabilité de leurs vaccins candidats sur les pouvoirs publics. Avec succès, semble-t-il. En fonction du prix que les sociétés demanderont pour leur vaccin, les pouvoirs publics aideront à prendre en charge les coûts des demandes d’indemnisation liées à des effets secondaires inconnus au moment de la commercialisation. Bref, en tant que contribuable, vous devrez ici aussi mettre la main au portefeuille.