L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Le coronavirus et votre santé: questions fréquemment posées

28 avril 2020
iStockphoto.com/FangXiaNuo

Le coronavirus circule malheureusement toujours dans notre pays. Un suivi adéquat des mesures corona est la meilleure arme pour contrer la propagation du virus et s’assurer que notre système de santé ne soit pas surchargé.

Que devez-vous savoir sur le coronavirus?

Qu’est-ce que ce nouveau coronavirus?

Le nouveau coronavirus, baptisé SARS-CoV-2, appartient à la famille des coronavirus, pouvant occasionner des infections allant d’un simple refroidissement à des maladies graves (songez aux coronavirus SARS et MERS apparus voici plusieurs années). L’épidémie du nouveau virus a débuté fin 2019 dans la métropole chinoise de Wuhan. De là, le virus s’est propagé à la vitesse de l’éclair dans le monde entier. 

Quels sont les symptômes du coronavirus?

Les symptômes majeurs du COVID-19 sont la toux, la détresse respiratoire, les douleurs thoraciques et la perte du goût ou de l’odorat. D’autres éventuels symptômes sont la fièvre, les douleurs musculaires, la fatigue, les maux de gorge, la céphalée ou la perte d’appétit. Nos ainés peuvent aussi fréquemment ressentir les symptômes suivants : diarrhée aqueuse, confusion aigüe et chutes soudaines. Vous ressentez l’un des symptômes majeurs ou au moins deux des secondaires ? Mettez-vous immédiatement en quarantaine et contactez votre médecin par téléphone pour subir un test. Ne vous rendez pas dans la salle d'attente de votre médecin ou aux urgences sans prévenir afin d'éviter de contaminer d'autres personnes.

Le COVID-19 n’est toutefois pas symptomatique chez tout le monde. L’infection peut provoquer de graves problèmes respiratoires, une hospitalisation, voire entraîner une issue fatale, surtout chez des personnes dont le système immunitaire est affaibli (personnes âgées ou souffrant d’une maladie chronique existante telle que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou pulmonaires). Si bon nombre de personnes infectées ne présentent par contre aucun ou très peu de symptômes, elles n’en sont pas moins capables de propager le virus. Mieux vaut donc partir du principe que tout le monde est potentiellement contaminé et capable de transmettre le virus. 

COVID-19, grippe, rhume ou rhinite allergique ?

Vous avez mal à la gorge ou le nez qui coule, ce qui vous fait penser que vous êtes contaminé ? Pourtant, le COVID-19, la grippe, un simple rhume ou encore une rhinite  allergique peuvent présenter de nombreux symptômes similaires. Consultez ce tableau simplifié qui peut vous aider à repérer plus facilement les différences. Les symptômes ne suffisent cependant pas à déterminer s’il s’agit ou non du COVID-19. N’hésitez donc pas à consulter votre médecin en cas de doute.

COVID-19 Grippe Rhume Rhinite allergique
Les symptômes varient de légers à graves Les symptômes se développent brusquement Les symptômes se développent progressivement Les symptômes fluctuent en fonction de l'environnement
Fièvre Souvent Souvent Rarement -
Toux Souvent (sèche) Souvent (sèche) Parfois Parfois
Perte d'odorat et de goût Soudainement Rarement Parfois Parfois
Essoufflement Parfois - - Rarement
Eternuement - - Souvent Souvent
Nez qui coule, bouché ou qui gratte Rarement Parfois Souvent Souvent
Mal de gorge Parfois Parfois
Souvent Parfois (chatouillements)
Fatigue Parfois
Souvent Parfois Parfois
Maux de tête Parfois
Souvent Rarement Parfois
Douleurs musculaires Parfois
Souvent Parfois -
Diarrhée Parfois
Parfois (surtout chez l'enfant)
- -
Yeux qui démangent et qui larmoient - - Parfois Souvent

Vous n’êtes pas atteint par le COVID-19, mais souffrez de fièvre, de toux ou de maux de gorge? Consultez notre dossier rempli d’astuces pratiques relatifs à ces maux. 

Vous avez un autre problème médical ? Alors n'hésitez pas à appeler un médecin. Retarder l'assistance médicale par crainte d'une infection peut entraîner de graves complications.

Puis-je tester moi-même si je suis ou ai été contaminée ?

Il existe différents types de tests pour vérifier si l’on est ou a été contaminé par le SARS-CoV-2.

  • Tests diagnostiques :
    • Un test moléculaire, aussi appelé test PCR : Un travailleur de la santé prélève un frottis nasal ou de gorge. Après quoi l’échantillon est envoyé en laboratoire pour y rechercher du matériel génétique du virus. Il s’agit du test communément effectué dans les centres de triage.
    • Un test antigénique : Un travailleur de la santé prélève un frottis nasal ou de gorge. Les protéines (aussi appelées ’antigènes’) du virus sont ensuite recherchés, soit en laboratoire à l’aide d’un équipement dédié, soit à l’aide d’une sorte de bandelette de test fournissant le résultat au bout d’un certain temps. Dans ce dernier cas, l’on parle de test antigénique rapide. Un tel test rapide ne peut donc pour l’instant être réalisé ni interprété chez soi, d’autant qu’il est bien moins fiable qu’un test PCR.
  • Tests sérologiques :
    Ces tests consistent à rechercher des anticorps contre le SARS-CoV-2 dans le sang. Cette prise de sang a été au préalable effectuée par un travailleur de la santé avant d’être confiée à un laboratoire pour analyse et interprétation des résultats. Depuis le 19 septembre, des autotests sérologiques sont toutefois également disponibles dans notre pays. Après avoir piqué dans votre doigt, il suffit de déposer une goutte de sang sur une sorte de bandelette de test et d’attendre un certain temps avant de découvrir le résultat, tout comme pour un test de grossesse. Ce test ne vous dévoile cependant que si vous avez été contaminé par le coronavirus par le passé, pas si vous êtes contaminé au moment du test.  

Comment le coronavirus se répand-il ? 

Il existe encore de nombreuses incertitudes concernant la façon dont le coronavirus se répand. Trois manières seraient possibles :

  • Par le biais de grosses gouttelettes qui se libèrent dans l’air lorsqu’une personne contaminée tousse, éternue, parle ou exhale ;
  • Par le biais de minuscules gouttelettes flottant dans l’air tel une sorte de nuage, les fameux ’aérosols’ ;
  • Par le biais de gouttelettes pouvant se déposer sur les poignées de porte, les tables, les claviers etc. Vous pourriez être contaminé en touchant ces surfaces avec les mains puis votre bouche, votre nez ou vos yeux.

La fréquence de contamination par ces canaux n’est toutefois pas encore clairement définie. C’est pourquoi il est indispensable de prendre des mesures afin de réduire la contamination par chacune de ces 3 voies :

  • Eviter d’inhaler de grosses gouttes en maintenant suffisamment de distance et en portant un masque buccal lorsque la distanciation sociale n’est pas possible ;
  • Porter un masque buccal afin de réduire la formation d’aérosols et éviter que des nuages d’aérosols ne restent en suspension dans des espaces clos en ventilant correctement (en ouvrant les fenêtres au moins deux fois dix minutes afin de renouveler l’air ambiant) ;
  • Respecter une bonne hygiène des mains et en désinfectant les surfaces potentiellement infectées.

Quelles mesures puis-je prendre?

  • Respectez à la lettre tous les mesures du gouvernement ou mieux, montrez-vous encore plus strict que conseillé. En prenant tous nos responsabilités, nous pouvons sauver des vies.
  • Evitez tous les contacts sociaux non-essentiels : conservez le plus possible 1,5 mètre de distance avec toute personne ne faisant pas partie de votre ménage. Il s’agit de la manière la plus simple et la plus élémentaire pour nous protéger les uns les autres. Impossible de reporter un rendez-vous ? Faites en sorte qu’il ait lieu à l’extérieur ou dans un endroit correctement ventilé.
  • Respectez une bonne hygiène des mainsnotamment en les lavant régulièrement avec de l'eau et du savon.
  • Si vous devez éternuer ou tousser, couvrez-vous la bouche et le nez au moyen d’un mouchoir jetable, et jetez-le dans une poubelle verrouillable.
  • Si vous n'avez pas de mouchoir avec vous, toussez ou éternuez à l'intérieur de votre coude.
  • Essayez autant que possible de ne pas toucher votre visage avec vos mains.
  • Restez à la maison si vous êtes malade, et prenez éventuellement du paracétamol pour contrer la fièvre, mais il est inutile de faire des stocks de médicaments.
  • Portez un masque buccal où c’est obligatoire et où il n’est pas possible de respecter une distance de 1,5 mètre. 
  • Les gants jetables ne sont pas utiles si vous ne les utilisez pas correctement et donnent même un faux sentiment de sécurité. 
  • La plupart des purificateurs d’air n’offrent que peu de protection contre le coronavirus. Il s’avère bien plus facile et économique de ventiler correctement et régulièrement en ouvrant régulièrement les portes et/ou fenêtres afin de renouveler l’air ambiant.
  • Respectez les mesures de quarantaines en vigueur.
  • Evitez les contacts rapprochez lorsque vous revenez de vacances.

Existe-t-il des médicaments ou des vaccins contre le coronavirus?

Non, il n'existe actuellement aucun médicament contre le Covid-19, capable de guérir des patients malades ou de les empêcher de contaminer d’autres d’un coup de baguette magique. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a toutefois accordé une autorisation (conditionnelle) pour deux médicaments en mesure de présenter une plus-value chez des personnes infectées qui présentent des symptômes sévères nécessitant un apport supplémentaire en oxygène, à savoir l’inhibiteur de virus Remdesivir et le corticoïde Dexamethason. 

Toutefois, les chercheurs du monde entier travaillent en ce moment au développement de vaccins et de médicaments permettant de lutter contre le coronavirus, souvent à l'aide d'argent public. Plusieurs vaccins candidats sont maintenant dans la phase finale de la recherche. Une recherche qui a souvent été menée avec l'argent des contribuables. Il est important que ces médicaments soient abordables et accessibles à tous ceux qui en ont besoin. C'est pourquoi nous demandons aux gouvernements d'imposer des conditions aux recherches financées par des fonds publics.

Si vous êtes malade chez vous, privilégiez le paracétamol afin de faire baisser la fièvre et la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l'ibuprofène et le kétoprofène, peuvent entraîner des complications dans le cas de certaines infections.

Sachez qu'il n'y a aucune preuve que des dispositifs médicaux tels que ViruProtect Coldspray vous protègent contre le coronavirus. De plus, nous avons nos réserves quant à la sécurité de ce produit. Il en va de même pour l'homéopathie, l'huile de CBD, les huiles essentielles, les mélanges d'herbes chinoises et l'argent colloïdal.

Enfin, si vous êtes sous immunosuppresseurs ou hypotenseurs, n'arrêtez pas votre traitement à titre préventif.

Que puis-je faire pour améliorer ma résistance?

Internet regorge de conseils pour vous armer contre le coronavirus et booster votre résistance. Mais comment trier le bon grain de l’ivraie?

  • Compléments alimentaires, vitamines et minéraux
    Pour la plupart d’entre-nous, les compléments alimentaires sont superflus. En principe, une personne saine puise toutes les vitamines et les minéraux dont elle a besoin dans son alimentation quotidienne. Qui mange de manière saine et variée ne doit dès lors pas recourir aux compléments alimentaires. En outre, l’efficacité de tels compléments dans le renforcement du système immunitaire reste à démontrer. Ne croyez donc pas aveuglément les allégations du fabricant !

    Consultez notre dossier en ligne sur l'utilité ou non des compléments alimentaires pour une résistance et une vitalité accrues.

    Pour de plus amples informations sur les vitamines et les minéraux, ainsi que les aliments dans lesquels vous pouvez les trouver, n’hésitez pas à consulter notre dossier.  
  • Adaptations du style de vie
    Certains conseils simples vous aident à armer votre système immunitaire contre le coronavirus:
  1. Mangez de manière variée et équilibrée. Préférez les produits frais et consommez beaucoup de fruits et de légumes. Évitez les abus d’alcool. Tentez également des alternatives saines (mais moins connues) à la place de vos produits de base habituels. Vous préférez commander en ligne, mais cherchez une alternative aux sites des supermarchés, nous vous donnons des idées de solutions saines et souvent plus durables par ici.
  2. Évitez le stress, car celui-ci vous rend plus fragile aux infections (des voies respiratoires) et autres maladies. Tout ce qui vous aide à vous détendre (comme des exercices respiratoires) est donc conseillé. Au quotidien, aller vous promener, courir ou faire du vélo. Cela vous permettra de vous détendre et d'absorber suffisamment de vitamine D
    Si vous avez besoin de soutien psychologique, n'attendez pas trop longtemps pour obtenir de l'aide. De nombreux psychologues effectuent des consultations en ligne ou par téléphone, qui dans certains cas sont remboursées. Vous trouverez un aperçu des différents prestataires ici.
  3. Veillez à dormir de manière suffisante et régulière.

Le coronavirus peut-il survivre et rester contagieux sur des surfaces fixes et sèches, ou sur des emballages alimentaires?

Selon une étude dans l’environnement d'un laboratoire, le nouveau coronavirus peut survivre 3 heures sous forme de gouttelettes dans l'air. Il peut survivre 24 heures sur du carton, de 2 à 3 jours sur des surfaces en plastique ou en métal, et 4 heures sur du cuivre.

Toutefois, comme mentionné, ces expérimentations ont été réalisées en laboratoire, dans des conditions idéales. En réalité, il faut tenir compte de fluctuations de température, du taux d'humidité et d'autres conditions qui ne sont pas favorables à un tel virus. En laboratoire, le nombre de particules virales diminue avec le temps. Moins il y a de virus, plus le risque d'infection est faible. Ce n'est donc pas parce que l'on détecte encore des particules virales en laboratoire après 2 à 3 jours qu'elles sont suffisantes pour vous contaminer. C'est pourquoi davantage de recherche est nécessaire. Pour l’instant, même si la vie quotidienne semble indiquer peu d’infections par le biais de surfaces contaminées, il ne nous est pas permis de l’exclure.

Par mesure de précaution, respectez le mieux possible les mesures générales d’hygiène. Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon (ou utilisez un gel hydroalcoolique si vous n’avez pas accès à de l’eau et du savon) après avoir touché des emballages, notamment après avoir fait vos courses. Évitez au maximum de toucher votre bouche, vos yeux et votre visage. Nettoyez éventuellement les surfaces concernées avec de l’eau et du savon.

Comment réduire le coronavirus à néant?

Le matériel génétique du coronavirus est protégé par une couche de graisse (une couche lipidique), très sensible à des produits qui dissolvent la graisse tels que l’alcool, le savon ou les détergents. Ces substances endommagent la surface du virus et le rendent inactif. C'est pourquoi se laver les mains avec du savon est primordial afin de prévenir toute contamination, et que l'alcool (au minimum 60 %) et la javel sont recommandés pour désinfecter les surfaces fréquemment utilisées.

Le SARS-CoV-2 ne résiste pas non plus aux hautes températures. Au plus la température est élevée, au plus vite le virus est désactivé. En conditions de laboratoires, toute trace de particules virales avait disparu après 5 minutes à 70° C ou 30 minutes à 56° C.

Les aliments peuvent-ils transmettre le coronavirus?

Les risques sont minimes. Il n'existe actuellement aucune preuve que les aliments constituent une source ou une voie de transmission probable du virus. C’est ce qu’a affirmé l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). L'expérience que nous avons des épidémies précédentes dues à des coronavirus apparentés, tels que le SARS-CoV et le MERS-CoV, montre que la transmission via la consommation d'aliments n'a pas eu lieu. Pour l'instant, rien n'indique que ce coronavirus soit différent à cet égard.

Par ailleurs, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a déclaré que le virus se transmet d'une personne à l'autre – principalement par l'intermédiaire des gouttelettes respiratoires lorsque les gens éternuent, toussent ou expirent - et non pas par l’intermédiaire d’aliments contaminés ou de produits alimentaires importés.

Cependant, une bonne hygiène reste indispensable lors de la manipulation des aliments. Après tout, le virus peut survivre temporairement sur des surfaces, y compris les aliments. Vous avez peut-être des doutes concernant la contamination de certains fruits ou légumes (parce que vous craignez que quelqu'un ait éternué ou toussé dessus), ou concernant ce que vous mangez cru. Dans ce cas, si vous voulez prendre un maximum de précautions, vous pouvez les éplucher, les réchauffer ou les rincer abondamment à l'eau et les sécher avec de l'essuie-tout. Une autre option est de ne pas consommer immédiatement la nourriture en question, car le virus ne survit que quelques jours. Plus vous attendez, plus le risque de contamination diminuera. Se laver les mains pendant la préparation des repas et le respect d'une bonne hygiène dans la cuisine sont primordiaux.

Le coronavirus peut-il se transmettre par l’intermédiaire de la vaisselle et des couverts? 

Lorsqu’une personne contaminée tousse ou éternue sur des couverts ou de la vaisselle, le virus peut survivre un certain temps sur ces surfaces. Lorsque, par la suite, ces surfaces entrent en contact (in)direct avec les muqueuses (bouche, gorge, yeux) d'une personne en bonne santé, celle-ci peut être contaminée.

Par conséquent, ne partagez pas de couverts ou de vaisselle avec des personnes infectées. Utilisez de l'eau tiède et du détergent pour faire la vaisselle ou faites tourner le lave-vaisselle (avec du détergent) à 60°C ou plus. 

Peut-on être infecté via des produits surgelés contaminés?

On sait que les coronavirus précédents, SARS et MERS, résistent aux températures froides et peuvent rester actifs jusqu’à deux ans à -20°C. Toutefois, il n’y a jusqu’à présent aucune preuve ayant démontré une contamination possible au COVID-19 par l’intermédiaire d’aliments, y compris surgelés. Il est toutefois recommandé de suivre les règles générales d’hygiène lors de la préparation d’aliments.

Peut-il y avoir contamination du coronavirus entre animaux et humains?

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a déclaré que, bien que les animaux soient la source probable du virus en Chine, il se transmet d'une personne à l'autre – principalement par l'intermédiaire des gouttelettes respiratoires lorsque les gens éternuent, toussent ou expirent. Il n'y a actuellement aucune preuve que les animaux de compagnie puissent infecter leurs propriétaires avec le nouveau coronavirus. Il n’y a donc aucune raison de déposer votre animal dans un refuge. Depuis le début de l’épidémie, il y a eu quelques cas rares de transmission du virus de l’homme vers l’animal. Le Comité scientifique de l’AFSCA indique toutefois qu'il s'agit d'un risque limité. 

Par mesure de précaution, évitez de vous laisser lécher par votre animal de compagnie, ne vous frottez pas à son nez, et ne partagez pas de nourriture avec lui. Une bonne hygiène des mains reste également indispensable.

GAIA, l'association de défense des droits des animaux, a mis en place un numéro vert destiné à recevoir toutes vos questions concernant vos animaux de compagnie en temps de confinement: 0800 53 335.

Consultez également leur FAQ à ce sujet.

Il n'y a actuellement aucune preuve que le nouveau coronavirus puisse être transmis à l'homme par les moustiques, les tiques ou d'autres insectes ou arachnides.

Où puis-je trouver de plus amples informations?

Si vous recherchez des informations sur le coronavirus en ligne, soyez très attentif à la source que vous consultez. De nombreuses fake news circulent à ce sujet, à l'image de la rumeur affirmant que le virus n'est qu'une invention permettant de dissimuler les dommages causés par le rayonnement de la 5G sur la santé.

Pour des informations fiables concernant le COVID-19, rendez-vous sur le site web du SPF Santé publique. Vous y trouverez également des réponses aux questions fréquentes. Vous pouvez également téléphoner au 0800/14689.

Enfin, vous trouverez évidemment des informations fiables sur notre site web.

Nos experts sont à votre disposition

Vous vous inquiétez à propos du coronavirus ? Vos projets de voyage tombent à l’eau ? Vous vous faites du soucis à propos de votre crédit ? Vous pouvez en apprendre plus dans notre dossier contenant les questions fréquemment posées sur votre argent et vos droits.

Vers les questions fréquemment posées

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

328 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

07-04-2021

Il y a une plante qui se nomme: Artemisia annua qui est interessante pour diminuer les effets nefaste du covid.Plusieurs Pays l'utilise et on moins de deces. Il ya aussi une pneumologue roumaine qui emploie un antibiotique qui se nomme Clarithromicine et qui a obtenu100% de guerison dans son hopital. Voir le site de Michel Dogna. Si vous voulez,je peux vous envoyer le mail et les explications de la pneumologue.Bien a vous.Armand Franssen.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

06-04-2021

Je suis étonné de votre article intitulé "Zinc et vitamine D impuissants face au corona". Des scientifiques de l'IHU de Marseille (phd) décrivent et prouvent que l'ivermectine, le zinc et l'hydroxychloroquine sont des solutions à la covid19 et des tableaux montrent clairement que les pays qui soignent à la HCQ sont bien mieux protégés que les autres. Ce sont des scientifiques d'Oxford (Recovery)qui condamnent ces produits, mais qui ont mené à la mort une grande partie de leurs patients, et de plus qui n'ont pas été sanctionnés. Je soupçonne donc que la mise sur la marché d'un nouveau médicament (mais pas testé suffisamment) tente davantage les sociétés pharmaceutiques d'obtenir un marché plus juteux que l'utilisation d'un médicament bon marché (mais efficace). Une fois de plus on privilégie l'argent à la santé des gens. Ce qui me fait penser à la pratique des USA qui est une des régions les plus contaminées et les moins bien soignées.
Voir le lien ci-dessous qui étaye mes commentaires.
Zinc et COVID-19 IHU Marseilles 2021-03-13
"La fabrication du consentement" IHU Marseilles 2021-03-13

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

23-03-2021

Je reviens sur le traitement par ivermectine; la réponse du modérateur est conforme au discours des autorités belges comme françaises: ce serait très ennuyeux pour beaucoup qu'un traitement bon marché avec un grand recul sur son innocuité : 30 ans d'utilisation à des doses souvent plus fortes que ce qui serait nécessaire pour couper le virus à tous les stades de la maladie (prévention, soin précoce, soin tardif et m^me récupération après la maladie!...) soit reconnu. Il faut ouvrir les yeux sur le fait que les politiques de santé en Europe occidentale n'est pas menée en toute transparence des intérêts variés!
L'OMS va se prononcer sous peu... mais fait l'objet de pression pour que l'efficacité ne soit pas reconnue. Wait and see donc
Pour une info vraiment scientifique et sans conflit d'intérêts, une seule adresse: la chaine you tube de l'IHU Méditerranée Infections.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

29-03-2021
, a répondu:

Bonjour Marie Noëlle votre position m'intéresse d'autant plus que je viens de découvrir un article paru dans la vrtnews le 4 mars 2020...et faisant état des recherches de la kul par rapport à l'efficacité de la chloroquine qui alors se positionnant comme favorable à son utilisation Van Ranst en tête. Qu' à t il pu se passer pour que cette étude soit désavouée en sachant que la recherche était financée par la fondation gates...si en France la polémique a été importante autour de Raoult...n'y a t'il eu personne pour défendre la chloroquine en Belgique. Avez vous des informations à ce sujet?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

07-04-2021
, a répondu:

Bonjour Noemi
Toutes les études universitaires sur l'hydroxychloroquine ont été suspendues après une étude frauduleuse publiée dans le Lancet... très vite rétractée mais les études n'ont pas repris: j'imagine que cela s'est passé ainsi en Belgique puisque ce fut le cas en France.
En fait, si je comprends bien, les autorités sanitaires de tous les pays européens ne veulent pas entendre parler du "repositionnement" des molécules anciennes pour traiter le covid.Alors qu'elles sont bien connues dans tous leurs effets secondaires et qu'elles ne coutent que quelques euros par traitement (à comparer avec les vaccins dont les effets secondaires à long terme ne sont pas connus quoi que vous en disent tous les médias). L'ivermectine qui est plus efficace que l'HCL (vraiment très efficace!)fait pour le moment l'objet de manoeuvres pour qu'elle ne soit pas employée à grande échelle.
Voir le collationnement de toutes les études sur les traitements sur le site c19study.com
Très sérieux! Cela devrait intéresser Test-achats question rapport-efficacité-prix

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

08-04-2021
, a répondu:

La position de Test Achats au sujet de la chloroquine reste la même qu'au début de la crise. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

10-04-2021
, a répondu:

Bonjour
Je rejoins les positions qui ont été prises ci-avant pour souligner l'efficacité de l'Ivermectine. Celle-ci est démontrée par 50 études (https://ivmmeta.com/) publiées ainsi que par l'évolution observée dans plusieurs pays qui l'ont utilisée de manière systématique (Pérou par exemple).
De manière étonnante, l'OMS a rendu sa dernière "recommandation" en se limitant à la revue de 16 de ces études... et leur conclusion est que "nous manquons de données pour confirmer l'efficacité de l'Ivermectine". Et Sciensano s'aligne. Dingue.

Le détail de la conclusion est encore plus choquant: ils prennent bien connaissance des améliorations observées, mais relèvent des "incertitudes de procédure" comme des différences de dosages entre les études, ou le fait que les patients savaient qu'ils recevaient de l'Ivermectine (du coup ce serait eux qui bénéficient de l'effet placebo).
... donc le médicament serait efficace (75% de décès évités) mais on n'est pas sûr de la dose ni si c'est vraiment l'Ivermectine qui agit ou un effet placebo...
... et ce médicament existe depuis 40 ans, est bon marché, a très peu d'effets secondaires, peut être (est déjà) produit en masse, ne doit pas être transporté dans des frigos...
Qu'est-ce qu'on attend pour l'autoriser ? Que fait Sciensano pour lever les doutes ?
Sciensano ne cherche-t-elle pas à sauver les vies de nos concitoyens ?
Il me semble qu'ils ont besoin d'avoir des encouragements...

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-03-2021

Bonjour
je voulais savoir, comment est-il possible que les autres pays Européens ont suspendu le vaccin Astrazeneca et pourquoi la Belgique insiste t-elle à l'injecter aux peuples belges?
Mes parents ont reçus la convocation pour les vaccins mais refusent de se faire vacciner.

A quelle vaccin pouvons-nous avoir confiance?

Merci

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

23-03-2021
, a répondu:

Nous comprenons votre inquiétude. Mais sachez qu'en Belgique il n'existe pas d'obligation de se faire vacciner. Vos parents sont dans leur plein droit. En ce qui concerne la marque du vaccin, sachez que l'on ne peut pas choisir son vaccin contre le coronavirus en Belgique. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

12-03-2021

J'ai 61 ans vers quel mois à peu près se sera mon tour

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-03-2021
, a répondu:

Bonjour Michele. Le plan de vaccination est communiqué sur le lien suivant https://www.info-coronavirus.be/fr/vaccination/. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

08-03-2021

L'argent colloidal est interdit uniquement en ingestion en France et dans toute l’UE:
www.institut-katharos.com/
Vous pouvez cependant l’utiliser en tant que lotion à usage externe (produit cosmétique).

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-03-2021
, a répondu:

Souhaitez-vous l'utiliser contre le coronavirus? Si oui, n'hésitez pas à consulter notre article sur le sujet. https://bit.ly/3cMyUaV. ^kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

03-03-2021

A part les masques Deltrian , pouvez-vous me recommander d autres marques de masques de type IIR qui soient bien larges et recouvrent bien le visage ? Et aussi, les masques à 4 couches sont-ils plus à conseiller que ceux à 3 couches ?
Est-ce utile de mettre deux masques l un sur l autre ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-03-2021
, a répondu:

Malheureusement, à ce jour, nous n'avons pas encore analysé de masques pour donner des résultats  de tests en fonction des différentes marques. Mais c'est une excellente suggestion. En revanche nous avions rédigé un article donnant des conseils généraux sur les masques dans notre magazine Test Santé d'octobre 2020. Enfin, la superposition de masques pourrait poser des problèmes de respirabilité. Il est nécessaire de savoir si le tissu serait ultrafin ou d'une épaisseur normale. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

02-03-2021

Comment faire si je ne reçois pas ma convocation pour la vaccination alors que je fais partie de la phase 1a4?A qui m'adresser ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

23-03-2021
, a répondu:

Vous pourriez eventuellement vous addresser au centre de vaccination ou demander à votre médecin. Si vous faites partie de la catégorie 1A4 qui concerne les résidents et personnels d'autres établissements collectifs de santé, les vaccinations ont alors souvent lieu dans l'établissement de santé. Donc vous pourriez également vous adressez au responsable de l’établissement. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-02-2021

c est pas cela qui va encourager le port du masque. De plus qui connaît la marque du masque qu il porte? Et ceux en tissu fabriqué maison, dangereux ou pas ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-03-2021
, a répondu:

Nous avions rédigé un article sur ce genre de masque au début de la pandémie https://www.test-achats.be/sante/maladies-et-medicaments/apercus-maladies/news/masques-faits-maison. Cependant, notre article est à compléter avec notre dossier sur les masques publié dans le magazine Test Santé d'octobre 2020. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-02-2021

Mon épouse a 81 ans est diabétique et souffre d'hyper tension, j'ai 85 ans passés, j'eu 4 pontages cardiaques et j'ai fait un AVC, Je voudrais savoir quand la vaccination pourra se faire pour nous deux .Nous habitons notre maison, nous n'avons jamais eu un seul contact pour nous tester ou prendre des nouvelles !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-03-2021
, a répondu:

Bonjour Maurice. Malheureusement nos conseils ne remplacent pas une consultation chez le médecin. Nous n'avons pas accès au dossier médical de votre femme, il nous est donc difficile de répondre. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

19-02-2021

Où trouver un test comparatif de purificateur d'air de locaux d'habitation ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-02-2021

Peut-être que la vitamine D n'est pas la solution directe contre le covid-19 mais certains pays comme la GB mettent à disposition de la population cette vitamine gratuitement. Lisez les arguments dans cet article:
www.bbc.com/.../health-55108613

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

16-02-2021

Des vaccins anti-codi19......gratuits.....???? un mensonge comme l'état belge en a habitude.....Rien n'est gratuit en Belgique......les coûts SERONT naturellement introduits dans nos déclarations de contributions......et/ou par d'autres taxes....!!!!
Mesdames, messieurs les ministres et autres, cessez vos malversations et votre irrévérence......vous êtes responsables de cette crise et des conséquences....à vous d'intervenir financièrement......car les PERSONNES dans la précarité ne pourrons en bénéficier......et en assumer les coûts........Cessez de NOUS mentir.....et prenez vos responsabilités......une fois dans votre vie...!!!!!

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

17-02-2021
, a répondu:

Nous avons rédigé un article qui fait mention du manque de transparence au niveau des prix du vaccin contre le coronavirus. N'hésitez pas à le consulter https://bit.ly/3u92peY. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

17-02-2021
, a répondu:

J'ignorais que notre gouvernement avait introduit le virus. Je suppose qu'au niveau mondial, il est aussi responsable tant qu'on y est ! Quant au vaccin, il est gratuit pour tous et effectivement payé par le collectivité en fonction des revenus de chacun !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

08-02-2021

Bonjour,

Tout d'abord, merci et félicitations pour cet article !
Effectivement les purificateurs d'air ne sont pas le moyen pour combattre le virus.

Le procédé est intéressant dans la prévention des maladies respiratoires et allergiques chez les personnes à risques, mais il n’est pas capable d’éliminer les virus présents à travers de microparticules.

Bien que cette technologie ait pu faire ses preuves en laboratoire, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et de travail indique que “les données scientifiques ne permettent pas de démontrer l’efficacité et l’innocuité en conditions réelles d’utilisation des purificateurs d’air”.

L’Anses signale même le problème de certains dispositifs de purification d’air pouvant entraîner la dégradation de la qualité de l’air intérieur. En effet en essayant de détruire des polluants, certains systèmes de purificateurs d’air vont en créent d’autres tout aussi dangereux pour la santé.

D’après les dernières études, nous savons que la durée de vie du virus pourrait-être de plusieurs jours sur les surfaces non nettoyées. Le virus pourrait donc survivre longtemps dans un filtre et demande alors de changer ou de nettoyer régulièrement les filtres des purificateurs d’air pour en assurer leur efficacité.

Peut-il protéger de la contamination du virus ?

Olivier Rogeaux, infectiologue de l’hôpital de Chambéry, mentionne que
“cela peut-être un dispositif supplémentaire, mais en aucun cas la barrière contre le Covid-19.”

En effet, un purificateur d’air ne peut pas vous protéger efficacement contre les virus à transmission aéroportée. Bien que les gestes barrières soient à privilégier, la peau et les voies respiratoires restent les premières sources de contamination. Il est donc impossible d’être protégé en utilisant uniquement les systèmes de purificateurs d’air.

Olivier Rogeaux ajoute :
“Ce serait pertinent pour une maladie qui se transmet de manière aérienne. Ce qui n’est pas le cas dans l’immense majorité des cas.”

Une étude très récente 26 janvier 2021, étudie la dynamique des gouttelettes respiratoires résultant d'une toux légère à l'intérieur d'un espace confiné.

Le cas à sujet unique constitue le scénario le moins risqué. L’étude est basée sur différentes configurations de ventilation en conjonction avec et sans purificateur d'air à l'intérieur d’un espace confiné. La configuration de calcul est également applicable à d'autres espaces confinés.

L'emplacement des entrées et sorties de ventilation influence considérablement la circulation du flux et la dispersion des gouttelettes. Sans purificateur d'air, le cas d'une seule entrée et sortie présente la moindre dispersion de gouttelettes.

La position du sujet à l’intérieur de l’espace influence également la circulation du flux et la propagation des gouttelettes. Le purificateur d'air réduit la dispersion des gouttelettes mais ne l'élimine pas.

La prise d'air intégrée à l'équipement d'épuration induit une circulation de flux qui peut s'ajouter au transport des gouttelettes de salive contaminées dans l’espace.

Le temps nécessaire pour que les gouttelettes atteignent le sol de la pièce pourrait être plus long que le temps nécessaire pour désactiver le virus par d'autres moyens tels que le rayonnement UVC.

Les résultats de cette étude sont pertinents pour tous les espaces confinés, y compris les petites pièces dans des installations résidentielles ou commerciales, des parkings, des magasins, ainsi qu'une cabine d'avion, des sous-marins et des engins spatiaux.

Les implications plus larges sont que les autorités de santé et de sécurité doivent réviser les directives en conséquence en tenant compte des effets de la circulation du flux et de la dispersion des gouttelettes résultant des purificateurs d'air dans les espaces confinés.

Pour conclure, les purificateurs d’air sont des dispositifs intéressants mais ils ne sont pas suffisants pour lutter contre la propagation des virus, comme la Covid-19 ou encore la grippe toutes deux transmissibles par les microparticules présentes dans l’air.

CQFD….

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

06-02-2021

C'est inouï de lire de tels propos ! J'hallucine quoi. Avez déjà testé au moins une seule fois. Avez-vous pris la peine d'ouvrir un flacon d'huile essentielle ? Avez-vous déjà compris que dans les médicaments, la base est tiré des plantes aussi. Alors oui, difficile pour l'industrie pharmaceutique d'admettre ça. Ils vendraient moins de médicaments. Vous parlez d'effets secondaires; il n'y en a pas avec les médicaments ? Ouvrez les yeux SVP, on est manipulé par BIG Pharma qui joue sont jack pot en ce moment. On reviendra au naturel, c'est déjà bien parti.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

16-02-2021
, a répondu:

Vous utilisez de l'huile essentielle contre le coronavirus? Dans ce cas faites nous part de votre témoignage. Est-ce fait dans un cadre préventif ou avez-vous contracté la maladie et soigné vous maux avec des huiles essentielles? Par quel moyen avez-vous utilisé ces huiles? (Voie orale, massage des pieds ou du torse et de la gorge). De quel type d'huile s'agit-il? Le faites vous avec le suivi d'un spécialiste de la santé ou en auto médication? ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

04-02-2021

Il y a un très bon livre sur le sujet sur Amazon qui s'appelle "Toute la vérité sur les masques : leur utilité ou non: Les dessous d'un mensonge d'État" de Guy Courtois,

Allez jeter un coup d'oeil il est très complet

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

16-02-2021
, a répondu:

Merci pour cette suggestion. Pourriez-vous résumer en quelques lignes les grandes révélations de ce livre? ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

02-02-2021

L’INRS souligne dans son étude du 10/10/2020 que la filtration HEPA avec des purificateurs d’air est la seule technologie efficace contre la Covid-19 : www.officiel-prevention.com/.../protegez-vous-contre-les-virus-avec-les-purificateurs-dair-professionnels

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

17-02-2021
, a répondu:

Nous avons rédigé un article traitant ce sujet. En résumé, les appareils les plus performants contiennent un filtre HEPA, High Efficiency Particulate Air (haute efficacité de filtration). Ils peuvent être une aide intérieure pour filtrer les particules de pollens ou de poussières pour aider les personnes allergiques ou asthmatiques.  Mais dans le cas du coronavirus, il s’agit de particules 100 x plus petites de l’ordre de 80 à  120 nanomètres de diamètre.  Et quel que soit le modèle, un purificateur d’air ne peut venir à bout des virus ou autres micro-organismes pathogènes dans l’air.Plus d'infos sur notre site https://bit.ly/3prs2Es. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

29-01-2021

Avec le retard ou l'absence de livraisons des vaccins, les occupants des maisons de repos risquent de survivre à leur famille, surtout si elle est petite.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-01-2021

Bonjour, pourquoi continuer la campagne de vaccination malgré l'arrivée des 2 variants qui résistent aux vaccins ? Il y a déjà 5 à 10% de cas recensés ( sans parler de tous les autres) en France pour le variant Sud Africain et 1 cas recensé en Allemagne pour le variant Brésilien...

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

17-02-2021
, a répondu:

Nous ne pouvons dire pour l'instant ni quelle est l'efficacité des vaccins contre les nouveaux variants du coronavirus, ni dans quelle mesure ils le seraient (dans le cadre de la prévention des symptômes modérés et sévères; ou dans le cadre de la prévention de la transmission). Des études plus approfondies sont nécessaires afin de démontrer inutilité ou l'efficacité contre les nouveaux variants.
Les premières données indiquent déjà que les vaccins seraient toujours efficaces contre le variant britannique.
On ne sait pas non plus à quelle vitesse certains variants se propageront parmi la population. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

23-01-2021

Je ne comprends pas pourquoi utiliser les masques si ils sont un terrain fertile pour les bactéries? On est mieux protégé sans masques.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

16-02-2021
, a répondu:

il est nécessaire de changer de masque régulièrement. Mais les masques restent utiles car ils protégent d'abord les autres. C’est la raison pour laquelle on mesure uniquement la quantité de "grosses" gouttelettes (3µm) que ces masques empêchent de laisser passer. Plus d'infos dans notre article en ligne https://bit.ly/3aoZTtp. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

24-01-2021
, a répondu:

Non le masque est efficace, mais évidemment il doit être changer quotidiennement, même si possible 2 fois par jour et être manipuler avec les mains propres et de manière à toucher les parties les plus éloignées touchant la bouche et le nez! Le nombreux de personne que nous voyons avec des masques sales et qu'ils manipulent sans arrêt!

Community

Santé

banner

Conversations liées