Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Produits pharmaceutiques

TA dépose plainte auprès de l’Autorité belge de la concurrence pour le prix du médicament Spinraza

24 juil. 2019

La firme pharmaceutique Biogen commercialise le Spinraza, médicament orphelin utilisé dans le traitement de l’amyotrophie spinale (SMA), une maladie rare grave. Pour Test Achats qui a étudié le dossier avec son organisation sœur italienne Altroconsumo, l’écart entre les coûts de mise sur le marché de ce produit et le prix demandé par la firme est disproportionné. Les deux organisations ont déposé plainte devant leurs Autorités de la concurrence respectives pour abus de position dominante.

Un traitement unique

L’amyotrophie spinale (SMA) est une maladie héréditaire dégénérative rare qui affecte les muscles. On compte en moyenne 12 nouveaux cas par an en Belgique. Elle touche principalement les enfants dont, dans ses formes les plus graves, elle réduit l’espérance de vie. Le Spinraza est le seul traitement commercialisé à ce jour en Belgique contre cette myopathie qui demeure par ailleurs incurable. C’est le groupe pharmaceutique Biogen qui commercialise ce médicament en Belgique depuis 2018. Autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) dès 2017, le produit est reconnu comme médicament orphelin par la Commission européenne. Biogen dispose d’une exclusivité commerciale jusqu’en 2029.

Quatre dollars de revenu par dollar investi  

La recherche fondamentale pour mettre au point ce médicament s’est déroulée en milieu universitaire, financée en grande partie par des fonds publics. Un partenariat entre Biogen et la firme Ionis, qui a mené les essais cliniques, a permis de lancer le médicament sur le marché. Dès la première année de commercialisation, Biogen a récupéré bien plus que ce qu’elle avait investi. L’enquête, menée par Test Achats et son organisation sœur italienne Altroconsumo, sur base des rapports financiers de Biogen et d’Ionis révèle en effet un écart de près de deux milliards de dollars entre les coûts de développement et les revenus : en deux ans, les ventes du Spinraza ont atteint 2,61 milliards de dollars pour un investissement de 648 millions de dollars. Chaque dollar investi en a donc rapporté quatre fois plus.

En Belgique, le prix public d’un flacon de Spinraza s’élève à 88.300€. Le traitement d’un patient revient donc à 529.800€ la première année, puis à 264.900€ les suivantes (davantage de doses sont nécessaires en début de traitement). Les négociations pour le remboursement du produit ont été menées avec les Pays-Bas dans le cadre de l’initiative BeNeLuxA. Le médicament est remboursé chez nous depuis 2018 dans le cadre d’un accord temporaire. Comme d’habitude, le prix négocié avec la firme demeure secret à ce jour.

Test Achats et Altroconsumo introduisent une plainte

Pour Test Achats, et son organisation sœur italienne, la différence entre le prix exorbitant exigé par la firme et payé par les systèmes de santé publique, et les coûts réellement encourus pour mettre Spinraza sur le marché est injustifiable. C’est la raison pour laquelle, les deux organisations ont introduit une plainte devant leurs Autorité de la concurrence respectives. « Nous demandons à l’autorité belge de la concurrence de constater un abus de position dominante, d’en ordonner la cessation et d’imposer une amende à Biogen » déclare Julie Frère, porte-parole de Test Achats. «De telles pratiques, qui mettent en danger la viabilité de notre système d’assurance-maladie, sont inacceptables » poursuit la porte-parole. La plainte contre Biogen s’inscrit dans la continuité du combat de Test Achats pour des prix abordables pour les médicaments, au même titre que les affaires Avastin/Lucentis, Aspen Pharma et CDCA Leadiant.

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien financier de l'Open Society Foundations.