Dossier

Votre plan de pension collectif si vous changez d'employeur

01 septembre 2020
votre plan de pension

Vous changez d'employeur ? Réfléchissez bien au sort de votre plan de pension : à qui vaut-il mieux confier la gestion future du capital déjà constitué avec votre assurance-groupe ou votre fonds de pension ?

Beaucoup de travailleurs ont un plan de pension en vertu duquel leur employeur paie une prime pour leur pension complémentaire. Certains paient aussi eux-mêmes une prime. Le plus souvent, pareil plan de pension est une assurance-groupe. Mais il peut aussi s'agir d'un fonds de pension.

Si votre employeur arrête le paiement des primes lorsque vous le quittez pour aller travailler ailleurs, on vous demandera ce que vous souhaitez faire du capital déjà constitué. Cet argent ne vous sera en effet pas versé à ce moment-là et devra donc encore être géré et investi pour continuer à rapporter jusqu'à la date d'échéance.

Trois options possibles, souvent quatre, et même parfois cinq

  • Vous pouvez rester auprès de l’ancien assureur. Vous pouvez en effet toujours laisser simplement l’argent dans le plan de pension existant. Mais, souvent, vous pouvez aussi le faire transférer vers ce que l’on appelle la structure d’accueil de votre ancien assureur.
  • Soit vous transférez l'argent vers un autre assureur, plus précisément vers ce que l'on appelle une caisse commune.
  • Si votre nouvel employeur a lui aussi un plan de pension, vous pouvez aussi vous tourner vers lui. Il vous aiguillera généralement vers la structure d'accueil de son assureur. Mais il peut aussi accepter d’intégrer votre argent dans son plan de pension existant.

Pourquoi X plutôt que Y ?

Il est toujours conseillé de comparer les différentes possibilités. Il y a en effet différents facteurs qui entrent en compte pour savoir laquelle est la plus intéressante pour vous.

Ainsi, lorsque vous quittez votre employeur, vous pouvez parfois exiger qu'il ajoute de l'argent jusqu'à obtenir au moins le rendement minimum légalement garanti. Attention: les règles au niveau du minimum légal ont changé le 1/1/2016.

Parfois, vous pouvez continuer à bénéficier du rendement élevé qui était octroyé jusqu'alors sur une grande partie des primes.

Depuis 2016, si vous laissez l'argent dans le plan de pension existant lorsque vous changez d'employeur, vous avez droit à une couverture décès qui correspond au capital déjà constitué avec les primes. Si cette couverture vous intéresse et qu'elle n'est pas automatique, vous devez en faire explicitement la demande. Vous avez un an pour ce faire. Si vous n'avez rien demandé dans ce délai et que vous décédez avant l'échéance, il y a donc un risque que vos héritiers ne touchent rien. A moins que vous ne changiez d'avis par la suite et optiez pour une autre formule.

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

5 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

17-05-2020

Bonjour la garantie de 100000 € pour les comptes ing Belgique est elle certaine , étant donné que la maison mère est hollandaise merci

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

29-05-2020
, a répondu:

Nous vous remercions pour votre question. Certaine, oui dans le cadre de la législation néerlandaise. Cette disposition est européenne et découle des mesures prises à la suite de la crise de 2008. Si bien sûr, une crise très grave d’ampleur mondiale touchait toutes les banques, il va de soi que cette certitude sera relative. A ce stade, ING a régulièrement passé les stress tests, auxquels toutes les banques européennes sont soumises, sans la moindre difficulté. Si elle devait être en faillite ce jour, vous retrouveriez vos capitaux à concurrence de EUR 100000,-. Nous vous invitons à joindre notre permanence financière au 02-542.33 50. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

28-02-2020

Effectivement, la notion même de taux garantis par les assurances vie a bien évoluée ces dernières années pour ne pas dire décennies. Vous évoquez le compte first de la Smap (Ethias aujourd’hui) qui proposait un taux garanti 4,75% sur toutes sommes versées dans le contrant durant la durée de vie du contrat. Situation qui est absolument impensable de nos jours. Cette offre correspondait aux réalités économiques de l’époque. Il est difficile de comparer des situations à 20/25 d’écart. Dans le cadre de la continuité des contrats, ce qui est prévu initialement est payé. Ce qui explique les tentatives d’Ethias (et d’autres) de procéder aux rachats de tels contrats. Proposition qui peut s’avérer intéressante ou pas en fonction de la situation de chacun individuellement. Nous vous suggérons de joindre notre permanence investissement au 02-542.33.50 afin d’évaluer votre situation.^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

28-02-2020
, a répondu:

Ma chère Kelly,
L'offre de la Smap était considérée comme de la folie pure par tous les assureurs de l'époque qui, à quelques rares exceptions, n'ont pas suivi cette compagnie dans ses dérives et qui n'ont pas du être renfloués par la suite...!

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

20-03-2020
, a répondu:

Merci pour votre réaction. Vous avez parfaitement raison. C’était bien le sentiment de certains observateurs à ce moment-là. Mais les réalités ont très vite rattrapé cela. De nombreux assureurs n’ont pas suivi cette voie. Mais le mal était fait pour Ethias ces mêmes observateurs attendaient simplement le moment où la situation serait intenable. Et c’est ce qui arriva comme vous le savez avec la proposition de rachat. Entretemps, ceux qui ont opté pour cette proposition ont pu bénéficier de leur revenu attendu et promis par l’assureur. Ceux qui n’ont pas accepté les multiples propositions ont vu leur contrat repris par un assureur dont les garanties ne nous satisfaisaient pas. C’est pour cette raison que nous conseillions, in illo tempore, d’accepter la proposition. https://bit.ly/2UnhzfD. ^Kelly

Community

Argent & assurances

Conversations liées