Dossier

Micro-ondes entre vérités et légendes

10 juin 2015
Micro-ondes entre vérités et légendes

10 juin 2015

Les micro-ondes sont-elles nocives ? Comment nettoie-t-on un four à micro-ondes ? Sont-ils appropriés pour chauffer toute sorte d’aliment ? Démêlons le vrai du faux autour d'un appareil électroménager largement utilisé.

Cinq fausses croyances

Si certains ne savent plus s’en passer, d’autres le craignent comme un monstre à trois têtes. Depuis son arrivée en cuisine, le four à micro-ondes suscite des inquiétudes : serait-il cancérigène, peut-être radioactif ? Son utilisation ferait des interférences avec le pacemaker. Les aliments cuits aux micro-ondes verraient leurs propriétés nutritionnelles altérées... Voyons ce qu’il y a de vrai derrière ces croyances.

  1. Les micro-ondes peuvent s’échapper de l’appareil et présenter un risque pour la santé ?

    FAUX. Grâce à l’enveloppe de métal et le fin maillage métallique incorporé dans la porte du four, la plupart des ondes restent à l'intérieur de l'appareil. Nos tests montrent que dans des conditions normales d'utilisation il n'y a pas de fuite ni sur les côtés, ni à proche distance. Le champ magnétique actif dans l’appareil se réduit très vite à mesure que vous vous en éloignez. En outre, les appareils à micro-ondes répondent à des règles de sécurité strictes. On ne peut observer de perte de rayonnements pendant le fonctionnement qu’en cas de mauvaise manipulation ou de bosse évidente dans la porte. Les fuites éventuelles ne peuvent dépasser certains seuils. Nos propres tests montrent que ces fuites sont en général de 10 à 100 fois sous la norme.<

  2. Le four à micro-ondes est-il cancérigène ?

    FAUX. Certaines études montrent que les ondes électromagnétiques avec des fréquences semblables à celles utilisées dans les fours à micro-ondes peuvent avoir des effets cancérigènes si nous serions soumis à des expositions prolongées et/ou d'intensité extrêmement élevée, donc pas en cas d’utilisation de l’appareil électroménager. Le four à micro-ondes est généralement utilisé pendant des durées assez courtes qui n’entraînent pas une exposition dangereuse aux effets cancérigènes ou mutagènes. En outre, l'éventuelle fuite de rayonnement est tellement rare et que l’exposition serait plus faible que celle d’un téléphone mobile.

  3. Du point de vue nutritionnel, la cuisson par micro-ondes altère-t-elle les aliments ?

    FAUX. Des enquêtes approfondies ont montré qu'il n'y a pas des grosses différences par rapport à la cuisson conventionnelle. La digestibilité des aliments est semblable pour les deux méthodes de cuisson. Il est possible de cuire avec moins d’eau ou d’étuver ou pocher les légumes, par exemple. Les vitamines sont ainsi mieux conservées.

    Par ailleurs, le micro-ondes est adapté à la cuisson avec peu, voire pas de graisse du tout. De la même façon, il n’est nul besoin de matière grasse pour réchauffer un plat. Ce qui rend la préparation plus diététique. On peut également utiliser moins de sel. Les arômes restent dans les aliments et ne disparaissent pas avec l’eau de cuisson comme c’est le cas en cuisson traditionnelle.

    Par rapport à la cuisson conventionnelle, au contraire, la cuisson dans un four à micro-ondes attaque moins la stabilité des vitamines hydrosolubles (B et C) et produit moins de substances non désirées, telles que les hydrocarbures aromatiques polycycliques s (HAP) et amines aromatiques hétérocycliques (AHA) typiques des grillades par exemple.

  4. Un four à micro-ondes en fonctionnement peut-il interférer avec d’autres appareils ?

    FAUX. Les données montrent que les fours à micro-ondes n'interfèrent pas avec les signaux des réseaux sans fil pour la connexion à internet par exemple. Ils n'interfèrent pas non plus avec les pacemakers, à moins que ces derniers ne soient de très anciens modèles mais, dans ce cas, ils interféreraient pratiquement avec tous les appareils électroniques.

  5. On peut vérifier l’étanchéité d’un four à micro-ondes en plaçant un gsm à l’intérieur (sans allumer le four) et l’appeler. S’il sonne, c’est que le four laisse passer les ondes.

    FAUX. Les ondes électromagnétiques du four sont de très haute fréquence (2,45 GHz) et les protections sont optimisées pour cette longueur d’onde spécifique. Les téléphones mobiles fonctionnent sur d’autres fréquences (de 900 à 1900 MHz). Lors de nos tests en laboratoire, pour mesurer la fuite éventuelle de rayonnement, nous utilisons des détecteurs de champs magnétiques, appareils professionnels régulièrement et strictement vérifiés.

Attention brûlures !

En réalité, le danger majeur lié à l'utilisation de cet appareil électroménager n'est pas celui d’être exposé au rayonnement, mais plutôt le risque de se brûler : certains appareils peuvent atteindre des températures élevées (jusqu’à 120° C) sur les surfaces extérieures (principalement la porte et la surface supérieure).

De même, mieux vaut manipuler les récipients avec prudence, car même s’ils sont faits d’un matériau adapté, qui ne réagit pas aux ondes, il peut arriver que des aliments devenus très chauds leur transfèrent cette chaleur.

Dans nos tests, nous excluons tous les appareils représentant un risque pour la sécurité. Consultez notre comparateur de fours à micro-ondes.