Dossier

Hi-Fi et home cinéma : Faites les bons choix

07 mars 2014
hifi et home cinéma

07 mars 2014

Une chaîne hi-fi de qualité peut vous garantir de longues heures de plaisir d’écoute. Chaîne stéréo classique ou home cinéma, à éléments séparés ou non, le choix est très vaste. Pour profiter au mieux de vos diverses sources sonores, suivez nos conseils.

Les amplis stéréo et home cinéma

Un amplificateur stéréo traditionnel ne traite que les signaux audio sur deux canaux (enceinte droite et gauche, du point de vue de la position d’écoute).Certains modèles se composent d’éléments séparés: l’un pour la pré-amplification (avec les boutons de contrôle du volume, de la balance droite-gauche, des tonalités, de la sélection de la source,…) et l’autre pour l’amplification proprement dite (doté d’un seul bouton marche/arrêt).

Un amplificateur home cinéma (lire notre dossier Amplis home cinéma : conseils et résultats de tests) traite quant à lui les signaux audio et vidéo et permet de brancher un plus grand nombre d’enceintes, pour constituer un système qui vous plonge au cœur de l’action cinématographique, tandis que vous êtes confortablement installé dans le canapé de votre salon. L’image est envoyée sur votre écran (TV ou via un projecteur) et le son (amplifié) vers vos enceintes acoustiques. Chaque enceinte peut recevoir un signal sonore spécifique ; c’est pourquoi on parle de reproduction ‘multicanale’.

Combien d’enceintes ?

Le mode home cinéma classique prévoit trois enceintes situées devant vous (deux principales et une centrale pour les dialogues), deux derrière pour les effets d’ambiance, plus un caisson pour restituer les fréquences graves avec un impact maximum, à placer de préférence dans un coin de la pièce. D’où la dénomination 5.1, aussi appelée ‘surround’, car le son enveloppe littéralement le spectateur.

Les amplis 7.1, qui sont plus chers en moyenne, permettent le surround avec 7 + 1 enceintes, ou alors (au choix) le 5.1 plus l’alimentation d’une paire d’enceintes supplémentaires, que dans la plupart des cas vous pouvez installer dans une autre pièce de votre demeure (chambre, bureau…) et piloter séparément (multiroom).

A noter que la configuration 7.1 constitue le minimum requis pour un système certifié THX, un standard de qualité pour la reproduction sonore multicanal, créé à l'origine par LucasArts dans le cadre de la série Star Wars, mais que l'on retrouve aujourd'hui dans bien des films, et qui est utilisé dans de nombreuses salles de cinéma. A noter qu’il existe aussi des configurations supérieures (9.2 et même au-delà), mais qui ne sont pas réalistes dans 99% des cas d’utilisation domestique.

Naturellement, tous les amplis home cinéma sont capables de diffuser aussi le son en simple mode stéréo si vous le désirez.

configurations 5.1 et 7.1

Puissance de l’ampli : méfiance

Méfiez-vous si un vendeur vous promet un amplificateur puissant (des centaines de watts) et qu’il ne pèse que quelques kilos, car il exagère ! Un bon ampli costaud pèse facilement plus de 10 kg car il contient un vrai transformateur d’alimentation, bien plus lourd que ceux que l'on retrouve dans les GSM ou les laptop par exemple.

De quelle puissance avez-vous besoin ? Tout dépend du volume sonore que vous souhaitez obtenir, et du rendement et de l’impédance de vos enceintes (lire la section suivante sur les enceintes acoustiques).

Le mode de fonctionnement du circuit électronique de l’ampli est souvent renseigné sur l’emballage : classe A, AB ou D par exemple. Les deux premiers sont des modes analogiques tandis que la classe D est totalement digitale (moins énergivore).