Dossier

Hi-Fi et home cinéma : Faites les bons choix

07 mars 2014
hifi et home cinéma

07 mars 2014

Une chaîne hi-fi de qualité peut vous garantir de longues heures de plaisir d’écoute. Chaîne stéréo classique ou home cinéma, à éléments séparés ou non, le choix est très vaste. Pour profiter au mieux de vos diverses sources sonores, suivez nos conseils.

Mythes et réalités

Pas mal de rumeurs circulent parfois au sujet des appareils de reproduction acoustique. Nous démontons quelques mythes…

Mythe 1 : Les amplis à lampes sont plus musicaux que les autres

Un bon amplificateur se doit de reproduire la musique le plus fidèlement possible par rapport à l’enregistrement d’origine. Pour atteindre cet objectif, certains appareils amplifient le signal sonore à l’aide de lampes. Cette technologie est différente de celle de la plupart des appareils modernes, qui sont équipés de transistors. Il existe de bons appareils dans les deux catégories, même si les amplis à lampes de bonne qualité sont en général plus chers. Un ampli de qualité ne peut pas ‘colorer’ le son avec son caractère propre ; il doit simplement reproduire la musique de façon fidèle. Il est donc erroné d'affirmer qu'un ampli à lampes serait d'office plus musical 'par définition'.

Mythe 2 : Le châssis d’un lecteur CD et Blu-ray doit être très rigide

Contrairement aux tourne-disques, dont la qualité sonore est souvent améliorée lorsqu’ils bénéficient d’une base solide et très stable, cela n’est pas nécessaire pour les lecteurs numériques. Choisissez un lecteur CD ou Blu-ray pour ses caractéristiques techniques ou sa belle couleur qui ira bien avec votre décoration intérieure, mais ne prêtez pas trop attention à son look ‘bodybuildé’.

Mythe 3 : Les câbles influencent fortement la qualité sonore

Les câbles peuvent avoir une influence négative sur le rendu sonore s’ils sont vraiment trop longs ou trop fins. En revanche, il est inutile de consacrer une grosse partie de votre budget dans des câbles onéreux : l’amélioration sonore ne sera jamais spectaculaire.

De même, ne dépensez pas trop d’argent pour un câble secteur plaqué or censé éliminer les bruits parasites et les interférences: vous n’entendrez pas la différence. Seul votre portefeuille s’en trouvera allégé. Les puristes audiophiles affirment que certains câbles (très onéreux) peuvent faire une différence, mais ceci ne concerne que des systèmes de plus de 10.000 €.     

Mythe 4 : Plus vous écoutez des systèmes différents, plus votre jugement s’affine

L’oreille humaine est un instrument de mesure assez peu fiable en réalité. Les tests d’écoute ne sont vraiment efficaces que s’ils sont menés à l’aveugle, c’est-à-dire sans savoir quel appareil est en train de fonctionner. Il est aussi important que les conditions acoustiques soient les mêmes pour les différents systèmes écoutés. Le local a lui-même une forte influence sur la perception sonore. A tel point que dans un local bien traité acoustiquement, un moins bon système 'sonnera' bien mieux qu'un meilleur qui serait écouté dans un local dont l'acoustique est plus mauvaise.   

Mythe 5 : Votre système doit se roder avant de délivrer son plein potentiel

C’était peut-être le cas avec des systèmes plus anciens, mais ce n’est plus le cas avec les amplificateurs à transistors modernes. Toutefois, si vous avez un ampli à lampes, ces dernières doivent chauffer pendant quelques minutes. En tous cas, pas besoin de faire jouer votre système pendant des heures. 

Mythe 6 : Les enceintes aux formes exotiques sont plus musicales

Ne jugez jamais une enceinte acoustique sur ses formes. Des formes originales ne sont pas une garantie de qualité sonore. Le rendu sonore d’une enceinte dépend de ses caractéristiques acoustiques, déterminées par son fabricant, et non de ses formes attractives.