Dossier

Hi-Fi et home cinéma : Faites les bons choix

07 mars 2014
hifi et home cinéma

07 mars 2014

Une chaîne hi-fi de qualité peut vous garantir de longues heures de plaisir d’écoute. Chaîne stéréo classique ou home cinéma, à éléments séparés ou non, le choix est très vaste. Pour profiter au mieux de vos diverses sources sonores, suivez nos conseils.

Les sources

De nos jours, la grande majorité des sources audios sont de type numérique. Primo, la musique dématérialisée et lue en streaming depuis le ‘cloud’ (sans stockage local) : les webradios et les services musicaux en ligne (iTunes, Spotify, Napster, Deezer,…) pilotés via votre PC, smartphone ou tablette (lire notre dossier sur le streaming audio). Secundo, les fichiers sonores stockés localement sur un support physique : le disque dur de votre réseau, la carte mémoire de votre MP3, vos CD ou Blu-ray, votre console de jeux,…

Parallèlement, certaines sources analogiques (non numériques) continuent de faire le bonheur de certains audiophiles : la platine tourne-disque par exemple. Pour relier cette dernière à un ampli qui ne dispose pas d’entrée ‘phono’, une petite interface supplémentaire, appelée préampli phono (environ 50 €), est nécessaire. En outre, beaucoup d’entre vous écoutent encore une radio FM, voire un vieux magnétocassette. Aucune raison de ne pas continuer à en profiter !

A noter que si vous voulez gagner de la place et pérenniser vos vinyles ou vos enregistrements sur de vieilles K7 audio, vous pouvez les convertir en fichiers numériques et les stocker sur un disque dur. Cette opération n’est pas trop compliquée, mais elle nécessite un logiciel spécifique et prend pas mal de temps.

Dans la configuration classique, toutes vos sources (numériques et analogiques) sont reliées à un amplificateur qui envoie ensuite le son vers les haut-parleurs.
Pour les nuls en acoustique, rappelons que l’oreille humaine n’entend que les sons sous leur forme analogique. Cela signifie que tous les signaux numériques de vos sources doivent être convertis en analogique avant d’atteindre vos haut-parleurs. Rassurez-vous : ce travail est fait automatiquement par votre appareil source ou votre ampli, grâce à un convertisseur intégré.

Quelles connexions ?

Comment connecter vos différents appareils ? Pour les appareils dépourvus d'émetteur sans fil, il existe différents types de connexions câblées. Pour un lecteur CD par exemple, vous pouvez utiliser une connexion analogique au format Cinch (câbles blanc et trouge), qui transporte les signaux des canaux droite et gauche. Pour un lecteur DVD ou Blu-ray, les signaux audionumériques peuvent transiter par une liaison S/PDIF coaxiale (cinch) ou optique (Toslink). Ce dernier présente l’avantage d’être insensible aux interférences, mais il est à manipuler avec précaution car il n’est pas vraiment flexible et peut être cassant.


De nos jours, le standard de connexion HDMI (High Definition Multimedia Interface) est largement répandu sur les appareils audiovisuels modernes. Il est peut être de version standard (1.4) ou plus récente (2.0). Il permet le transport du son et de l’image dans le même câble. L’amplificateur reçoit (HDMI input) les signaux audio et vidéo des différentes sources (console de jeux, décodeur TV, lecteur Blu-ray ou DVD,…), et peut, via une sortie HDMI (output), envoyer le signal vidéo vers une TV ou un projecteur. Certains amplis disposent de plusieurs outputs HDMI, multipliant ainsi les possibilités de connexion (multiroom par exemple, lire la section suivante). A noter que si un câble HDMI standard dépasse 5 m, le signal doit être amplifié par un petit amplificateur HDMI spécifique. Toutefois, certains câbles HDMI plus performants peuvent aller jusqu'à 10 m. Enfin, pour brancher un lecteur MP3 sur votre ampli, vous pouvez utiliser une connexion au format mini-jack (3,5 mm). Attention: cette dernière n'est pas conçue pour une restitution sonore de haute qualité.   

Pour les appareils qui en sont équipés, les signaux peuvent être envoyés par un protocole sans fil, utilisant le Wi-Fi (Airplay et DLNA), le Bluetooth ou le NFC.