Dossier

Aliments sans gluten

31 juillet 2015
Aliments sans gluten

31 juillet 2015

Les aliments sans gluten sont très « hype » par les temps qui courent, en particulier grâce à la promotion qu’en font des sportifs et des acteurs célèbres. Mais le gluten est-il réellement dangereux et une alimentation qui en serait dépourvue est-elle meilleure pour la santé? Le monde médical est nuancé. Pour la plupart des gens, un régime sans gluten semble n’avoir aucun de sens.

Le gluten est le nom d’un groupe de protéines se trouvant dans les céréales les plus courants : le blé, le seigle, l’orge et l’épeautre, et ce sous toutes leurs formes (farine, couscous, amidon, son, malt…). Le gluten est ainsi omniprésent dans notre alimentation, non seulement dans le pain et dans les produits dérivés comme les pâtes, les pizzas et les biscuits, mais aussi dans les sauces, la soupe, les aliments panés, la bière ainsi que dans certains médicaments ou compléments alimentaires. Un régime sans gluten est donc particulièrement strict. La liste des aliments interdits est en effet à rallonge. Un accompagnement médical par un médecin ou un diététicien est alors nécessaire pour contrer tout manque en fibres ou en vitamines B.

Pourquoi éviter le gluten ?

Les questionnements concernant le gluten ne sont pas neufs. Ils remontent au moins aux années 80 avec l’arrivée des premiers régimes « paléo » prônant le retour à l’alimentation de nos ancêtres préhistoriques. Or, ces derniers ne cultivaient aucune céréale, donc ne consommaient pas de gluten. Depuis, l’idée n’arrête pas de faire son chemin auprès du public et de certains spécialistes ou autres prétendus tels. Pourtant seul 1% de la population aurait besoin d’un tel régime, souffrant de coeliaquie, une maladie auto-immune à cause de laquelle tout contact avec le gluten détruit progressivement les villosités de la muqueuse intestinale. La seule façon de la contrer et de maintenir ses intestins en bon état est de supprimer, à vie, tout apport de gluten. Les personnes allergiques au gluten doivent, de même, bannir ce dernier ce leur régime alimentaire. Leurs problèmes ne sont alors pas intestinaux mais respiratoires.


Imprimer Envoyer par e-mail