News

Le dioxyde de titane enfin interdit dans l'alimentation

08 août 2022
tas de chewing-gum et drapeau E171

À compter du 8 août 2022, le dioxyde de titane, principalement utilisé comme colorant blanc, ne pourra plus être utilisé dans les aliments ni les compléments alimentaires. En effet, l’innocuité de cette substance ne peut être démontrée avec une certitude absolue pour l’homme. Nous plaidons depuis longtemps en faveur d’une telle interdiction.

Peu d'utilité dans l'alimentation

Depuis le 8 août 2022, les fabricants européens ne sont plus autorisés à ajouter du dioxyde de titane (synonymes : E171, oxyde de titane (IV), CI77891, TiO2, blanc de titane) aux aliments ou aux compléments alimentaires. Des études en laboratoire et des tests sur animaux ont montré que la substance peut causer des dommages à l'ADN, et son innocuité pour l’homme ne peut être certifiée à 100 %.

Notons que les aliments produits avant le 8 août et contenant encore du dioxyde de titane peuvent rester sur le marché jusqu'à leur date de péremption. Pour plus de certitude, vous pouvez vérifier la liste des ingrédients afin de connaître la présence de dioxyde de titane ou E171 et chercher des alternatives de dioxyde de titane.

Aucune valeur ajoutée

Cela fait des années que nous plaidons en faveur d’une telle interdiction, car cet additif alimentaire ne joue qu'un rôle esthétique. Son utilisation présente donc peu d'avantages, tandis que d'éventuels risques pour la santé ne peuvent être exclus.

En savoir plus sur les additifs

Dans notre dernier test, nous avons trouvé du dioxyde de titane dans les chewing-gums, les confiseries et la décoration de gâteaux, où il était utilisé pour blanchir les produits, mais aussi dans certains compléments alimentaires. Selon les estimations, nous en avons ingéré jusqu'à présent au moins 30 mg par jour, et ce, pour une substance dont l'innocuité n'a pas été prouvée !

Nous procéderons à des contrôles aléatoires sur les denrées alimentaires et les compléments pour vérifier le respect de la nouvelle interdiction.

Le risque dépend de l'utilisation

Il est encore utilisé dans d'autres catégories de produits tels que les cosmétiques, les produits pharmaceutiques et les masques buccaux, mais cela ne signifie pas nécessairement qu'il soit sûr. Les avantages l'emportent-ils sur les inconvénients ? Tout dépend du type de produit. 

Pour l'instant, rien ne prouve que le contact avec le dioxyde de titane avec la peau présente des risques pour la santé. L'inhalation de petites (nano)particules de dioxyde de titane peut néanmoins présenter un risque pour la santé.

Des études en laboratoire et sur des animaux ont montré que l'inhalation peut entraîner des modifications de l'ADN et, à terme, un cancer. Il n'est pas exclu que cela puisse aussi arriver à l’homme. Enfin, nous ne sommes pas sûrs des risques liés à l'ingestion de dioxyde de titane pour la santé.

Cela explique pourquoi les autorités européennes compétentes traitent le dioxyde de titane différemment selon son utilisation dans les aliments, les cosmétiques, les médicaments, etc. En outre, il convient de peser les avantages et les inconvénients : quel rôle la substance joue-t-elle dans cette catégorie de produits et peut-elle être facilement remplacée ?

 

Dans les médicaments, le dioxyde de titane remplit simultanément plusieurs fonctions. Non seulement cette substance présente plus d'avantages dans les médicaments que dans les aliments, mais elle est également, selon l’industrie pharmaceutique, plus difficile à remplacer. Les quantités sont probablement beaucoup plus faibles que dans les aliments.

L'Europe étudie actuellement la sécurité du dioxyde de titane dans les cosmétiques. Pour l'instant, rien ne prouve qu'il y ait des risques pour la santé, sauf pour les sprays solaires contenant du dioxyde de titane. Mieux vaut ne pas les utiliser.

Le dioxyde de titane est utilisé dans les masques buccaux pour blanchir les fibres textiles, les rendre mates ou les protéger des rayons UV. Une étude de Sciensano a mis en lumière que les 24 masques buccaux de l'échantillon contenaient du dioxyde de titane.