Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Test Achats demande de suspendre les abonnements et les chèques-cadeaux

20 mars 2020

Au cours de l'année écoulée, de nombreux consommateurs ont acheté ou loué des services ou souscrit un abonnement pour une activité sportive ou culturelle. Malheureusement, ils ne seront pas en mesure d’en profiter pendant toute la durée des mesures strictes imposées par le gouvernement pour contenir la propagation du coronavirus. Test Achats demande aux entreprises de suspendre ces services pendant la durée du lockdown ou de fournir un remboursement (partiel) lorsque cela n'est pas possible. L'organisation de consommateurs a également adressé un courrier à la ministre des Consommateurs, Nathalie Muylle, pour lui faire part de ses demandes.

Une vie sur pause

En raison des mesures imposées par le gouvernement pour protéger nos hôpitaux d'un véritable afflux de patients infectés par le coronavirus, de nombreux consommateurs ne peuvent plus profiter de leur abonnement de fitness - ou de  théâtre - ni recevoir leur magazine hebdomadaire ou mensuel dans leurs boîtes aux lettres. Par ailleurs, la durée de validité des chèques-cadeaux continue à s’écouler sans que ceux-ci ne puissent être utilisés car les rassemblements sont interdits et il est conseillé à chacun de rester chez soi autant que possible.

 

Suspension des abonnements

Test Achats constate que plusieurs prestataires de services "donnent l'exemple" en informant eux-mêmes leurs clients que les domiciliations ne sont temporairement plus prélevés, que leur abonnement est suspendu pendant la durée de la crise ou qu'ils ont droit à un remboursement. "Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas", déclare Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test Achats. "Basic Fit, la chaîne de fitness la plus importante et qui connaît la plus forte croissance en Europe, par exemple, ne communiquera pas sur un remboursement avant avril et débitera de toute façon tous les frais mensuels pour le mois de mars" ajoute-t-il.

 

Ce ne sont pas uniquement les entreprises qui subissent des pertes économiques importantes en raison de cette crise, mais les consommateurs subissent également une énorme perte de pouvoir d'achat. C'est pourquoi Test Achats demande aux centres de fitness et de sport, aux centres culturels et à tous les prestataires de services de suspendre les abonnements et les paiements ou les domiciliations pendant la durée des mesures de quarantaine. Il en va de même pour les fournisseurs de chèques cadeaux qui peuvent être échangés en magasin. Certains magasins proposent une offre en ligne, mais ce n’est pas le cas de tous. Par ailleurs, tous les consommateurs ne disposent pas forcément d'une connexion Internet, selon Test Achats. Lorsque la suspension n'est pas possible, l'organisation de consommateurs insiste sur un remboursement (partiel). "Les Vivabox ou Bongo sont également typiques - des chèques-cadeaux pour "un week-end", un séjour à l'hôtel avec petit déjeuner, une visite au restaurant,...  Toutes ces choses seront impossibles pendant la durée du confinement, il nous semble donc nécessaire d'appliquer la suspension ou le remboursement ici aussi", déclare Jean-Philippe Ducart.

 

Test Achats a adressé un courrier à la Ministre des Consommateurs, Nathalie Muylle, afin de voir ce qui peut être envisagé en ce sens dans le cadre des pouvoirs spéciaux accordés dans le contexte de la crise du coronavirus.