Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Test Achats lance une plateforme contre les abus liés au Corona

30 mars 2020

Ces dernières semaines, nous avons assisté à une véritable ruée sur certains produits sanitaires tels que les masques de protection et les gels désinfectants. En effet, les consommateurs sont inquiets à cause de la crise du covid-19 et veulent se protéger au mieux contre le risque de contamination. Cependant, certains profitent de la peur qui règne actuellement pour développer des arnaques. Test Achats lance une plateforme en ligne sur www.test-achats.be/stopabuscorona qui permettra de détecter les abus et de prendre les mesures appropriées contre ces abus.

Test Achats reçoit de la part des consommateurs, via les réseaux sociaux, par e-mail et par téléphone, des constats selon lesquels les prix des masques et des gels désinfectants grimpent en flèche. En période de crise sanitaire mondiale, le prix d'un masque unique est multiplié par sept. En atteste le cas de quelques professionnels de la santé qui, pour protéger au mieux les résidents du centre de soin de jour où ils travaillent, ont acheté une boîte de masques chez le pharmacien. Pour une livraison de 120 masques, pas moins de 720 euros ont été facturés, ce qui revient à 6 euros le masque. Une somme astronomique pour un produit médical jetable.

 

Nous recevons également des témoignages sur des produits qui prétendent être efficaces pour prévenir une éventuelle contamination contre le coronavirus. Le dispositif médical ViruProtect de la société EG est un un exemple parlant. La communication que cette firme diffuse, laisse à penser que ViruProtect est un moyen adapté pour se protéger contre le coronavirus. EG ne peut pas prouver que ViruProtect fonctionne et il est également dangereux car il contient de la trypsine, une enzyme digestive, qui pourrait digérer le tissu cellulaire dans la gorge, permettant aux virus de pénétrer plus facilement. La trypsine peut également activer des virus dans certaines circonstances. Test Achats a déjà déposé une plainte contre ce produit auprès de l'AFMPS et du SPF Economie. La semaine dernière, le commissaire européen chargé de la protection des consommateurs Didier Reynders, a écrit aux médias sociaux, moteurs de recherche et autres plateformes pour interdire ce type de fraude. Ces opérateurs avaient jusqu'à ce vendredi 27 mars pour faire savoir comment ils allaient répondre à cette injonction. Test Achats soutient cette démarche et demande à tous les fabricants de produits de santé dassurer la diffusion dinformations correctes concernant les produits qu'ils commercialisent.

 

Durant la crise du corona, Test Achats se concentrera sur le monitoring des augmentations excessives des prix des équipements médicaux. Les allégations des fabricants concernant le coronavirus seront également surveillées de près. En ces temps d'incertitude, il est très important que les consommateurs disposent d'informations correctes, car ils sont confrontés quotidiennement à de nouvelles informations. Test Achats vous invite à signaler les abus et les informations de santé douteuses via la plateforme en ligne
www.test-achats.be/stopabuscorona.

 

 

#stopabuscorona