Dossier

Ce que vous ignorez concernant le vin

09 juin 2020

Le vin se bonifie-t-il toujours avec l’âge ? Comment conserver son vin dans des conditions optimales ? Quelle est l’importance réelle du millésime ? Bouchon en liège ou bouchon à vis, que choisir ? Le vin blanc se sert-il frais ? Le vin rouge à température ambiante ? Est-ce que boire un verre de vin par jour est bon pour la santé ? Nous répondons à toutes ces questions et à bien d'autres.

La bouteille

Pourquoi les bouteilles de vin ont-elles un fond creux ?

Le renfoncement du culot des bouteilles de vin (également appelé « piqûre ») date de l’époque où les bouteilles étaient soufflées à la bouche par des souffleurs de verre. S’ils ont enfoncé le culot vers l’intérieur, c’est pour éviter qu’il ne se bombe et empêche la bouteille de tenir droite. Le bord inférieur formé par le renfoncement permet également de recueillir les éventuels dépôts. Il réduit en outre les remous lors du service, empêchant ainsi les résidus de tomber dans le verre. Il présente également l’avantage de pouvoir y mettre le pouce, ce qui facilite le service. On glisse parfois le goulot d’une bouteille dans la piqûre de la bouteille suivante afin d’assurer un empilage plus solide lors du stockage en cave à vin.

De nos jours, ce fond creux s’avère surtout pratique dans le cas des vins mousseux. Il permet en effet une meilleure répartition de la pression du dioxyde de carbone qui se forme pendant la maturation et peut atteindre 6 bars. La piqûre des bouteilles de mousseux est souvent moins solide que le reste de la bouteille. Ainsi, même si la bouteille vient à se briser sous l’effet de la pression, seul le fond est projeté, et le reste de la bouteille demeure intact, évitant ainsi d’endommager les bouteilles environnantes.

Pourquoi les bouteilles de vin sont-elles généralement foncées ?

S’il existe des bouteilles de vin de nombreuses couleurs, les couleurs les plus courantes sont toutefois le vert et le brun. Tout comme les lunettes de soleil, la couleur foncée sert à protéger les bouteilles du soleil. La lumière solaire est en effet susceptible de décomposer les antioxydants naturellement présents dans le vin et qui protègent celui-ci de l’oxydation. Le verre teinté bloque la lumière du soleil, empêche l’oxydation et conserve ainsi au vin tout son goût.

On trouve toutefois également sur le marché des bouteilles de vin non teintées qui permettent de bien voir la couleur du vin. C’est surtout le cas des vins blancs et rosés, qui sont souvent filtrés (afin d’éviter les dépôts visibles au fond de la bouteille) et destinés à être consommés jeunes. Ils ne nécessitent donc pas une longue conservation. Quelle que soit la couleur de la bouteille, il est préférable de conserver le vin dans un endroit sombre et frais.

Bouchon en liège ou bouchon à vis ?

De plus en plus de bouteilles sont munies d’un bouchon à vis. Certains voient là un progrès significatif, d’autres crient au sacrilège. Quel système privilégie-t-on aujourd’hui?

Le bouchon a été inventé au 17e siècle. Il permettait à l’époque de faire vieillir le vin en cave. De par son élasticité et ses micropores, le bouchon en liège laisse passer une petite quantité d’oxygène et constitue donc un système de fermeture particulièrement adapté pour les vins destinés à vieillir en bouteille (vins de conservation). Le son caractéristique produit par le bouchon en liège lors de l'ouverture d’une bouteille est également bien connu de la plupart des amateurs de vin. Cela dit, le bouchon en liège présente également certains inconvénients. Tous les amateurs connaissent son principal défaut : le vin « bouchonné » qui se caractérise par une odeur et un goût de moisi, et qui est surtout imbuvable. S’il semble qu’il faille en imputer la faute à une molécule spécifique (le TCA ou trichloroanisole), laquelle se forme dans la bouteille en raison de la présence du bouchon, on ignore en revanche toujours comment éviter le problème. Les bouchons en liège sont également susceptibles de laisser pénétrer des impuretés dans le vin et donc de le gâcher. S’ajoute à cela un problème de disponibilité. L'industrie du vin a connu un essor considérable, une cadence que les chênes-lièges, par la lenteur de leur croissance, sont bien incapables de suivre. Après que l'arbre ait été dépouillé de son écorce par les coupeurs de liège, il faut attendre neuf ans avant que celle-ci ne repousse. Du fait de sa rareté, les prix du liège se sont envolés et le marché s’est vu envahir de grandes quantités de liège de moindre qualité. C’est pourquoi le secteur s’est tout logiquement mis à la recherche d’alternatives, telles que les bouchons synthétiques ou les bouchons à vis.

Les bouchons synthétiques réduisent le risque d’avoir un goût de bouchon. Cependant, ce matériau présente les inconvénients d’être rugueux et de ne pas sceller hermétiquement la bouteille.

Les bouchons à vis, quant à eux, sont encore souvent associés (à tort) aux vins bon marché. Les bouchons à vis laissent peu passer l’oxygène (même s’il existe de nos jours des bouchons à vis qui laissent mieux passer l’air) et se prêtent donc mieux à la conservation des vins jeunes et frais. Ils s’avèrent ainsi particulièrement utiles pour les cépages délicats, tels que le pinot noir ou le riesling. Outre le fait que le vin ne peut plus être « bouchonné », les bouchons à vis sont à la fois plus hygiéniques – ce qui réduit le risque de pourriture – et plus durables que les bouchons en liège. Sans compter le fait qu’ils permettent d’ouvrir et de refermer plus facilement la bouteille. Ces bouchons permettent également de stocker et de transporter le vin en position verticale (il faut sinon coucher la bouteille afin d’humidifier le bouchon, pour qu'il se détende et offre une protection suffisante contre l’air). L’inconvénient pour les amateurs de vin est que le vin mûrit et « évolue » alors sans doute moins rapidement. Cela dit, dans le cas des vins industriels achetés au supermarché, généralement destinés à être consommés rapidement, il n’y a pas de réelle différence entre les bouchons à vis et les bouchons en liège. On perd évidemment tout l’aspect romantique que revêt le débouchage d’une bouteille de vin. Encore que le bouchon à vis s’avère bien utile si l’on n’a pas de tire-bouchon à portée de main.

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

2 Commentaires

User name
13-06-2020
MARYSE BRIDE

comment se fait-il que lorsque je passe au pages suivantes (production...) le contenu est illisible et une fenêtre est ouverte pour s'abonner au guide des vins?

User name Moderator
17-06-2020
Kelly | Modérateur , a répondu:

Vous avez peut-être un problème de login. Si c'est le cas le service abonnement pourrait vous aider. Vous pouvez joindre nos collaborateurs au 02 542 33 00. ^Kelly