News

Casques vélos pour enfant: normes insuffisantes

04 septembre 2017
casque vélo

04 septembre 2017
La protection offerte par nombre de casques vélos pour enfants est trop souvent insuffisante. Notre nouveau test montre que les normes actuelles d’homologation ne correspondent pas d’assez près aux réalités, et doivent être revues.

Introduction

Pour les enfants comme pour les adultes, le casque est un accessoire de sécurité indispensable, qui peut limiter sérieusement la gravité des blessures à la tête.

80 % des accidents mortels à vélo sont dus à des traumatismes crâniens. Les jeunes enfants notamment, y sont particulièrement vulnérables, à cause surtout de leur inexpérience.

Encore faut-il que le casque soit bien porté… et qu’il assure une protection suffisante. Or, notre test montre que c’est loin d’être toujours le cas. Il révèle au contraire  d’importantes différences.

Consulter le résultat des tests

Une protection très variable

Le test a été effectué selon une nouvelle méthode permettant d’évaluer plus précisément, et de manière plus réaliste, le risque de lésions selon les impacts en différents endroits du casque. Cette méthode tient notamment compte également des chocs dits « tangentiels », ceux impliquant un choc à la fois vertical et horizontal. Quand la tête vient frapper une bordure de trottoir, par exemple.

Les résultats montrent de grandes différences au niveau de la protection offerte. Le meilleur des casques testés présente un risque moyen de lésions de 30 %, alors que les deux plus mauvais offrent un risque de lésions supérieur à 80 % dans les conditions du test, soit une protection très inférieure à ce qu’on est en droit d’attendre d’un tel accessoire ! C’est inacceptable.

A quoi faire attention lors de l'achat?

Un protocole à revoir

Pourtant, tous ces casques avaient bel et bien reçu l’homologation européenne.

Nous estimons que le protocole de test préconisé par la norme actuellement en vigueur doit être amélioré pour se rapprocher autant que possible de la réalité des risques encourus par le cycliste, quel que soit son âge.

Nous attendons donc de l’Union européenne qu’elle adapte ses normes pour renforcer la sécurité des usagers les plus vulnérables, quel que soit leur âge.

Vers une obligation du port du casque?

Dans beaucoup de pays européens, le port du casque est obligatoire. Notamment en France, depuis peu. Nous nous posons dès lors la question pour la Belgique. Qu'en pensez-vous?  


Imprimer Envoyer par e-mail