News

Une fois vacciné(e), vais-je retrouver une vie normale?

15 décembre 2020
vaccin covid

La recherche d’un vaccin efficace entre dans la dernière ligne droite, et nombreux sont ceux qui espèrent pouvoir bientôt à nouveau se réunir sans masque, s’embrasser et voyager. Il faudra pourtant encore s’armer de patience…

La recherche d'un vaccin contre le coronavirus est l'un des sujets les plus discutés ces derniers temps. Beaucoup d’entre nous espèrent en effet que ce vaccin mettra un terme à la pression sur nos établissements de soins et aux mesures strictes qui entravent la vie économique et sociale.

Malheureusement, nous ne serons pas sortis de l’auberge pour autant. Même en prenant en compte le meilleur scénario, c'est-à-dire qu'un vaccin soit disponible début 2021, nous ne pourrons abandonner toutes les mesures de prévention du jour au lendemain. En effet, deux conditions importantes doivent être remplies, qui pourraient prendre beaucoup de temps. Ce n'est que lorsque nous aurons un vaccin nous protégeant à 80 % contre l'infection et que 75 % de la population sera vaccinée que nous pourrons revenir à une vie normale.

Pour tout savoir sur les vaccins contre le corona, consultez notre dossier complet.

Vers notre dossier vaccins contre le corona

Prévenir uniquement les symptômes ou aussi l’infection ?

Les vaccins actuels contre le corona se concentrent principalement sur les symptômes, et tant BioNTech/Pfizer que Moderna obtiennent d'excellents résultats sur ce plan. Cela ne signifie toutefois pas que ces vaccins ont également un effet sur la transmission du virus. Actuellement, on ignore s’ils nous protègent également contre une contamination. Pour le savoir, plus de recherches s’imposent.

L'immunité de groupe n'est une option valable que si un vaccin protège également contre la contamination. Ce n'est qu'alors que vous ne transmettrez plus le virus, et que vous vous protégerez non seulement vous-même mais aussi les autres. Celui/celle qui a déjà été vacciné(e) ne peut donc pas faire n’importe quoi par la suite; il/elle devra continuer à suivre les mesures prescrites. En clair : lavage des mains, port du masque buccal et respect de la distanciation sociale.

Encore de nombreux doutes

De plus, il ne suffit pas d'avoir un bon vaccin ; encore faut-il que suffisamment de personnes soient vaccinées. Cela nécessite non seulement que suffisamment de doses soient disponibles, mais aussi que la population veuille se faire vacciner. Plusieurs sondages réalisés au cours des derniers mois ont porté sur ce dernier point. Et si les résultats varient, une chose est sûre : les indécis sont encore nombreux.

La production constituera également un frein, surtout dans un premier temps. Les premiers millions de vaccins sont en effet réservés aux groupes à risque. Sur la base des données actuelles, les autorités ne pensent pas qu'il sera possible de commencer à vacciner tout un chacun (au-delà des groupes prioritaires donc) avant l'été.