Dossier

Dangereuse, la 5G ?

01 juillet 2020
Pourquoi la 5G n'est pas si dangereuse que ça

La 5G est en chemin. Ce qui explique l’invasion de messages mettant en garde contre la nocivité de ces ondes pour la santé de l’homme. Et ces rumeurs ont le chic pour susciter injustement de l’inquiétude. En effet, aucune preuve scientifique convaincante n’est encore venue corroborer l’affirmation selon laquelle ces ondes sont dangereuses pour notre santé.

Nos revendications

Nous ne sommes ni « pour » ni « contre » les ondes radioélectriques des téléphones mobiles et des pylônes. Contrairement à ce que certains lecteurs attendent de nous. Nombreux sont ceux qui espèrent que nous nous prononcions « contre » le point de vue de l’industrie télécom et des pouvoirs publics. Si nous ne nous déclarons pas « contre », ils en déduisent que nous sommes influencés par le lobbying de l’industrie télécom. Ce qui n’est absolument pas le cas. Nous examinons les études disponibles sur ce sujet avec toute l’objectivité requise, comme nous le faisons pour les autres sujets de santé. Nous délivrons ensuite notre message en nous appuyant sur l’ensemble des études scientifiques.

Et il nous reste encore trois exigences essentielles:

  1. Des recherches supplémentaires sur les possibles effets sur la santé de ces rayonnement à long terme;
  2. Des méthodes de mesure standardisées pour pouvoir estimer avec exactitude la réelle exposition aux ondes radioélectriques dans un réseau 5G.
  3. Une limite de rayonnement unique et uniforme dans tous les pays européens. La plus basse techniquement possible, évidemment. Et des contrôles en suffisance du respect de ces limites.

Nous avions déjà énuméré ces préoccupations lors d’une audience à la Chambre des représentants, commission de l’Économie, de la Protection des consommateurs et de l’Agenda numérique à laquelle nous avions été conviés fin 2019.