Dossier

Dangereuse, la 5G ?

01 juillet 2020
Pourquoi la 5G n'est pas si dangereuse que ça

La 5G est en chemin. Ce qui explique l’invasion de messages mettant en garde contre la nocivité de ces ondes pour la santé de l’homme. Et ces rumeurs ont le chic pour susciter injustement de l’inquiétude. En effet, aucune preuve scientifique convaincante n’est encore venue corroborer l’affirmation selon laquelle ces ondes sont dangereuses pour notre santé.

Hypersensibilité électromagnétique

Malgré l’absence de preuve d’un quelconque lien de cause à effet entre les ondes radioélectriques et des dommages pour la santé, certaines personnes affirment être sensibles à de tels rayonnements et les accusent de problèmes de santé. Il serait question de maux de tête, de fatigue, de troubles du sommeil, de vertiges, de nausées, de troubles de la concentration et de la mémoire, d’anxiété etc.

Ces maux seraient-ils imaginaires ? Non. Mais il n’existe aucune preuve scientifique selon laquelle le rayonnement serait à l’origine de ces maux. Apparemment, il s’agirait d’un effet nocebo. La crainte des effets du rayonnement sur le corps provoquerait l’apparition de troubles.

Un phénomène similaire aux effets secondaires d’un médicament. Si votre partenaire éprouve des vertiges après avoir pris un anti-douleur, il se peut que vous éprouviez la même sensation la prochaine fois que vous en prendrez à votre tour. La crainte de cet effet secondaire peut à elle seule provoquer ces vertiges. Cet effet nocebo est en réalité le parfait contraire de l’effet placebo. Le fait d’espérer des effets positifs fait déjà ressentir un bienfait. Dans le cas d’un nocebo, s’attendre à un effet négatif a tendance à en provoquer le ressenti.