News

Panneaux solaires et pompes à chaleur pour le chauffage central, gare aux fausses pistes

25 mars 2022

La hausse des prix de l'électricité et du gaz est sans commune mesure et va très probablement se maintenir jusqu’au printemps 2023. Pour faire face, certaines primes à l'investissement sont renforcées, toute la presse en parle, mais la confusion règne quant aux solutions réellement judicieuses. Nous vous éclairons sur les fausses pistes et leurs vraies alternatives. 

La semaine passée, des articles de presse soulignaient  la rentabilité améliorée des pompes à chaleur du fait de la hausse des prix du gaz. Une personne interrogée se félicitait également de pouvoir bientôt se chauffer partiellement à l’électricité  grâce à son investissement dans des panneaux solaires.
De bonnes affaires, ou pas !

Une rentabilité accrue… Pour le moment

Investir dans les panneaux solaires est, en  effet, plus que jamais rentable dans les trois régions du pays. Nous le  confirmons, mais il convient de rester très prudents sur base de nos propres calculs tenant compte des prix de l’énergie d’octobre 2021. 

Aujourd’hui, la situation vous permet de booster cette rentabilité vu les prix très élevés de l’électricité mais rappelons-le encore, une décision d’investissement ne se fait pas dans la précipitation et sur base de prix exceptionnels.

Panneaux solaires et chauffage, un duo incompatible

Nous avons lu un peu partout que vous pourriez, grâce à vos panneaux solaires, chauffer partiellement votre habitation pendant une partie de l’année. Cette information nous parait largement erronée et doit être dénoncée comme telle. Une installation photovoltaïque produit la majorité de son électricité entre avril et septembre et trop peu entre septembre et mars pour couvrir des besoins classiques tels que l’éclairage ou la cuisine, les consommations de vos frigos et de vos électroménagers. 

Inutile donc de penser vous chauffer avec une installation photovoltaïque, même si, jusqu’en 2030, le principe du compteur tournant à l’envers en Wallonie pourrait vous en donner l’illusion. Et encore faudrait-il que votre production d’été soit excédentaire au point de compenser votre consommation d’électricité tirée du réseau l’hiver.

Si vous souhaitez investir dans une installation solaire photovoltaïque, faites-le pour vos consommations hors chauffage et en suivant toutes nos recommandations, dans notre dossier Panneaux photovoltaïques : tout ce que vous devez savoir.

Vers notre action panneaux solaires

Remplacer une chaudière de chauffage central par une pompe à chaleur, pas de gains et plus de risques en perspective?

Les questions sur l’opportunité d’installer une pompe à chaleur émanent, dans la plupart des cas, de consommateurs équipés d’un système de chauffage central classique avec un réseau de radiateurs.
Sachez qu’il faut alors placer une pompe à chaleur air-eau qui récupère la chaleur dans l’air extérieur et la transmet à l’eau ou à un autre liquide qui circule dans vos radiateurs. Les primes actuellement proposées dans les différentes régions permettent de limiter le supplément d’investissement à faire par rapport à un remplacement de chaudière classique (gaz ou mazout)

Deux problèmes subsistent:

  • Le prix de l’électricité reste 3 à 4 fois supérieur à celui des combustibles classiques. Il n’y aurait donc pas de gain à ce stade sur la facture, même si la haute performance d’une pompe à chaleur devrait vous permettre de réduire vos consommations par un facteur 3 en moyenne.
  • Une pompe à chaleur air-eau fonctionne à basse température et votre système de radiateurs classiques ne conviendra pas. Remplacer ce système par un système fonctionnant à basse température représente un investissement supplémentaire qui compromet la rentabilité de ces travaux.

S’ajoute à cela, la plus grande sensibilité du prix de l’électricité aux variations et l'incertitude sur la capacité de notre pays à pouvoir fournir en suffisance cette énergie dans les prochaines années pour le chauffage et la mobilité électrique.
Passer à un chauffage électrique représente donc un réel risque de subir les prix les plus élevés du marché (45 centimes le kWh pour l’électricité, 15 pour le gaz, 10 pour le mazout, 6 à 7 pour les pellets).
A ce stade, il sera plus intéressant de d’abord isoler votre maison

Vers notre action isolation

Remplacer le chauffage électrique par une pompe à chaleur air-air:
une bonne idée

Par contre, si vous avez déjà du chauffage électrique comme du chauffage à accumulation par exemple, sachant de surcroît que le tarif exclusif nuit est voué à disparaître progressivement dans les prochaines années, alors l’investissement dans une pompe à chaleur mais de type air-air (comme un climatiseur) est une solution beaucoup plus rentable et peu connue. 

Ce type d’appareil peut être placé dans votre espace de vie afin d’éviter le recours à vos accumulateurs. Vos consommations en chauffage seraient alors effectivement réduites d’un facteur 2 à 3 pour un investissement d’environ 3 à 4000€.

Vérifiez sur notre comparateur quels sont les appareils les mieux classés avant de demander un devis à un installateur.

Vers notre comparateur des climatisations