L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Achats durables au supermarché: au final, qui paie les promos?

27 novembre 2018

27 novembre 2018
Qu’est-ce qui est durable, qu’est-ce qui ne l’est pas? Vous trouvez aussi que votre supermarché devrait vous aider à établir cette distinction? En votre qualité de consommateur, vous êtes bien plus que votre ticket de caisse, et vous devriez pouvoir plus facilement faire des choix durables.

Témoignage 8 : les promos

Elke est une sémillante trentenaire mère de deux enfants, donnant cours à temps partiel à une bande d’adolescents. Elle est par ailleurs storyteller freelance aimant parler et écrire au sujet de la maternité, ou encore de cet incontournable livre pour la jeunesse, de cette excursion sympa pour les enfants ou d’un nouveau concept de magasin. Qu’il s’agisse d’acheter un chouette vêtement ou de faire ses emplettes, elle s’efforce sur son compte instagram @funmomlife de prouver qu’il est possible de combiner une touche de glamour, les plaisirs de la table et une vie durable. Cela dit, elle égratigne avec autant de plaisir ces histoires cousues de fil blanc en racontant ses petites bêtises et ses recherches quotidiennes.
Durant son passage hebdomadaire au supermarché, Elke se pose de plus en plus de questions au sujet de la tarification de ses produits de prédilection.

Le témoignage de Elke

Cher supermarché,
Je fais de mon mieux pour acheter à bon escient. Lors de ma tournée hebdomadaire de vos rayonnages, je suis attentive aux offres, sans pour autant en faire une obsession. Non, je ne découpe pas les bons à la maison. Personne n’a de temps pour ça. Mais au supermarché, je suis plus attentive.
Trois avocats pour le prix d’un? Parfait! Quatre biscuits pour enfants supplémentaires dans ce paquet? Je prends ! Le prix des œufs bio a diminué ? Bingo! Il me semble que nous nous laissons tous tenter de la sorte, plus ou moins consciemment.
Pourtant, ces derniers temps, une question me taraude lorsque mes yeux tombent sur ces offres irrésistibles. Parce qu’enfin, quelqu’un doit bien faire les frais de ce genre de prix canons ?
Fais-je réellement une bonne affaire en acceptant ces offres 2+1 ou suis-je le dindon d’une farce marketing toute bête? Et si je bénéficie effectivement d’une réduction en cédant à la tentation, qui dans ce cas paie l’addition ? Le supermarché engrange-t-il moins de bénéfices ? Ou est-ce le producteur qui s’est vu obligé de revoir ses prix à la baisse?
Par ailleurs, il m’arrive volontiers de lorgner vers le coin de plus en plus garni des produits régionaux. Vous savez, bon pour l’environnement, hourra pour l’économie locale, produit avec amour... Ce fromage de chèvre épicé, et le jus de fruits local... cela ne me dérange pas de sortir mon portemonnaie pour ces derniers. Pourtant, la curiosité demeure, cher supermarché. Car le supplément que je paie pour ces produits, est-il réellement versé au producteur local?
Selon moi, nous n’en savons rien. Je n’en ai pas la moindre idée. Je me fais peut-être rouler dans la farine par des démarques qui n’en sont pas vraiment? Les producteurs sont-ils correctement rémunérés pour leur travail ou perdent-ils leur culotte en proposant leur lait dans les rayonnages du supermarché ? Pourquoi le prix de certains produits baisse-t-il soudain?
J’aimerais davantage de clarté. Chacun profite-t-il de mes achats au supermarché? Pourriez-vous me rassurer?

Notre réponse

Chère Elke,
Nous comprenons parfaitement votre frustration. Nous sommes nous aussi demandeurs depuis des années d’une plus grande transparence en matière de prix des produits. Il incombe au supermarché de jouer franc jeu en la matière, pour que le consommateur sache où va son argent. 
Heureusement, de plus en plus de nouvelles initiatives voient le jour, y compris dans les villes, visant à réduire la chaîne entre le producteur et vous. Plus la chaîne est courte, plus vous êtes sûre que ce que vous payez arrive bel et bien dans la poche du producteur. Plusieurs de ces initiatives émanent des fermes de quartier, de marchés fermiers, de colis de fruits et légumes et de magasins à la ferme. Si vous voulez être certaine que votre argent arrive dans la bonne poche, ne manquez pas de vous intéresser de plus près à l’un de ces projets.