Dossier

Voyage : partez informé

11 septembre 2018
Vacancière et valise

11 septembre 2018

Un voyageur averti en vaut deux ! Pour vous éviter les anicroches, nous avons dressé une liste des dernières vérifications auxquelles procéder avant de partir. Et si la malchance devait s’en mêler, nous vous donnons les infos essentielles qui vous permettront de réagir et de faire respecter vos droits en cas de pépin.

Floué par un particulier ou une agence étrangère

Vous ne voulez pas rester un moment de plus dans le gîte que vous avez réservé en ligne auprès d’un particulier ou d’une agence de voyage étrangère, mais on ne veut pas vous rembourser votre avance : ça s’annonce plutôt mal.

Exposez de toute façon le problème au propriétaire, dans un courrier recommandé, et demandez un conseil juridique.

Si cela ne donne rien, à vous de voir si vous êtes prêt ou non à engager des frais de procédure.

Un problème? Nous pouvons vous aider

Le problème se pose à l'étranger au sein de l'Union Européenne? Vous pouvez tenter d’obtenir un accord à l’amiable via CEC Belgique. Ce service vous fournira aussi des conseils gratuits.

Prudence

Sachez que vous prenez toujours un risque en réservant votre logement chez un particulier que vous ne connaissez pas ou sur un site web étranger.
Soyez sur vos gardes si le propriétaire ne communique que son numéro de GSM ou une boîte postale. Nous vous recommandons de demander à l’office du tourisme local s’il connaît le bailleur ou le logement.

Ne payez jamais l’intégralité de la somme à l’avance

Dans le cas d’un site web étranger, il est plus difficile de savoir quelle législation s’applique et quelle protection elle vous offre. Un éventuel litige risque d’être jugé à l’étranger ou conformément à une législation étrangère.
Ne croyez pas qu’un site web ayant une extension ".be" émane nécessairement d’un vendeur belge.