Dossier

Voyage : partez informé

18 septembre 2019
Vacancière et valise

18 septembre 2019

Un voyageur averti en vaut deux ! Pour vous éviter les anicroches, nous avons dressé une liste des dernières vérifications auxquelles procéder avant de partir. Et si la malchance devait s’en mêler, nous vous donnons les infos essentielles qui vous permettront de réagir et de faire respecter vos droits en cas de pépin.

Voyage annulé. Remboursé ?

Deux jours avant de boucler vos valises, vous voilà terrassé par une crise d’appendicite…  Vos vacances tombent à l’eau, vous devez tout annuler ! Vol et/ou séjour, il y a de fortes chances que vous ayez déjà tout réglé d’avance. Alors, quelles sont les conséquences financières? Tout cet argent est-il irrémédiablement perdu?

Si vous avez choisi un voyage d’un tour-opérateur, ce dernier a, en principe, droit au paiement, même si vous renoncez à voyager pour l’une ou l’autre raison. C’est ce que la plupart des contrats de voyage prévoient.

La loi stipule cependant que les frais d'annulation doivent être appropriés et justifiés. Des forfaits standards (au plus proche du voyage, au plus élevé) sont possibles mais doivent être raisonnables. La possibilité de revendre un voyage annulé doit être prise en considération. En annulant peu avant la date du départ on s'expose donc à des frais d'annulation importants car les chances que ce voyage soit encore revendu sont petites. 

Assurance annulation

Grâce à une assurance annulation, au lieu de payer la totalité du prix d’un séjour qui vous passe sous le nez, c’est l’assureur qui assumera ces frais.

Récemment encore, l’assurance annulation était souvent partie intégrante de votre réservation. Désormais, elle est bien plus fréquemment en option, et payante, mais rien ne vous oblige à la prendre. Vous avez le choix entre diverses options.

La plupart des voyagistes travaillent avec un assureur déterminé, et le contrat peut donc être conclu en un tour de main. Mais rien ne vous empêche d’opter pour d’autres compagnies et d’autres formules. Si vous voyagez beaucoup, vous avez peut-être intérêt, par exemple, à prendre un contrat annuel, qui couvre tous les voyages pendant douze mois. De plus, certaines cartes de crédit offrent en même temps une assurance annulation, pour autant que le voyage ait été payé (au moins en partie) avec la carte en question.

Veillez à toujours recevoir un document avec les conditions de couverture. En effet, une assurance annulation ne couvre pas tous les cas de figure, et pas toujours la somme totale du voyage. Votre annulation ne sera acceptée et indemnisée que si, et seulement si, votre situation correspond exactement aux conditions prévues dans le contrat. Ce que vous considérez comme une raison grave de renoncer à votre voyage, ne l'est peut-être pas pour l'assureur.

Généralement, une assurance traditionnelle que vous la preniez pour un an ou pour un seul voyage, vous offre la meilleure couverture. Toutes les compagnies couvrent l’annulation pour cause de décès, d’accident ou de maladie de l’assuré ou d’un membre (proche) de sa famille. La qualité diffère en matière du nombre de situations assurées et de souplesse des conditions.

Ne perdez pas de vue non plus qu’il est souvent plus avantageux de prendre conjointement l’assurance annulation et l’assurance assistance voyage, cette dernière nous paraissant d’ailleurs la plus utile.Si vous cherchez une bonne assurance annulation, ne comptez pas trop sur les assurances liées à une carte de crédit. Mais, bien sûr, c’est déjà mieux que rien.