Dossier

Recherche étiquetage correct

16 août 2017
L’étiquette, carte d’identité des denrées alimentaires

16 août 2017

Vous arrive-t-il parfois de vous laisser tenter par les fraises d’apparence si délicieuse sur l’étiquette d’un yaourt? Par la superbe truffe qui figure sur l’étiquette d’une mayonnaise à la truffe? Sans doute. Pourtant, ces éléments vous induisent le plus souvent en erreur! Quels sont les pièges? Et surtout, où faut-il regarder?

Toute denrée alimentaire doit, dans notre pays, obligatoirement comporter une étiquette, une sorte de "carte d’identité" pourrait-on dire. Celle-ci détaille certaines des propriétés spécifiques (ingrédients, valeur nutritive, date de durabilité minimale, conseils de conservation) qui vous permettent de déterminer si un produit particulier répond ou non à vos attentes et exigences.

Déchiffrer l'étiquette

Il y a quelques années, l’Europe a établi toute une série d’éléments qu’il faut faire figurer sur cette étiquette :
  • Elle doit, d’abord et avant tout, comporter des informations sur l’identité (dénomination, origine, poids,…) du produit, ainsi que sur sa composition
  • Ne peuvent en outre manquer un certain nombre d’éléments ayant trait à la santé du consommateur (allergènes, conseils de conservation, aliment décongelé,…). 
  • La valeur nutritionnelle, enfin, doit être clairement indiquée. 

De cette façon, vous capable de comparer valablement les produits.

Plus loin dans ce dossier, nous vous fournissons les explications nécessaires se rapportant à tous ces éléments obligatoires, afin de vous permettre, en un simple coup d’œil, de déchiffrer une étiquette. Cela devrait du moins être le cas. Nous avons cependant, à plusieurs reprises par le passé, été forcés de constater qu’il n’était pas toujours évident de dénicher ces informations imposées par la loi : caractères minuscules relégués sur le côté, le bas ou l’arrière de l’emballage.

Ne vous y laissez pas prendre

Les informations placées sur l’étiquette ne peuvent en aucun cas prêter à confusion. Elles doivent refléter correctement les caractéristiques des denrées alimentaires. Nous avons pourtant plus d’une fois déjà constaté que les étiquettes alimentaires vous induisaient parfois en erreur car le producteur interprète la réglementation en sa faveur ou parce queles arguments de vente placés sur le devant de l’emballage servent à détourner votre attention des informations utiles imposées par le législateur. Songez par exemple à la délicieuse fraise dont l’image orne un « yaourt aux fraises » qui, après examen, ne contient presque pas de fraises…
Afin de vous préserver de telles attrapes, nous vous révélons dans les pages qui suivent quelques-unes des techniques les plus usitées.

Partagez les étiquettes trompeuses 

Pour couper court aux techniques trompeuses, des contrôles et règles plus stricts sont nécessaires. Nous plaidons inlassablement pour des avancées en la matière. Si, entre-temps, vous êtes vous-même confronté à des problèmes avec un produit particulier, n’hésitez surtout pas à nous le faire savoir. C’est très simple : il vous suffit de prendre une photo du produit en question et de placer en commentaire de l’album photo de notre page Facebook.


Imprimer Envoyer par e-mail